L’Iran veut à nouveau couper ses internautes du reste du monde extérieur

L’Iran veut à nouveau couper ses internautes du reste du monde extérieur.

Nouvelle menaces de flicage complet d’internet en Iran.

Cela fait déjà un petit bout de temps que ces menaces de fermeture au monde extérieur se pointaient a l’horizon et qu’au niveau du Net de nouveaux coups tordus trottaient a nouveau dans les tètes des forces répressives Iraniennes.  De nouvelles menaces semblent à nouveau ce préciser, il  est bon de rappeler que les autorités de la dictature veulent créer depuis les soulèvements et les révoltes de Juin 2009  un « internet propre » et « totalement Iranien » ou comment appliquer en quelque sorte,  une véritable « préférence nationale informatique « avec tout ce que cela peut impliquer de restrictions et de nouveaux interdits.

La flicaille du Net Iranien a d’ailleurs été depuis peu confiée par le « guide suprême » Khamenei aux miliciens Bassidj’is dirigée par Mohammad Reza Naqdi . Et celle ci n’a jamais digérée comme vous pouvez vous l’imaginer. Toutes les images sorties d’Iran ou l’on avait pu voir  quasiment en direct l’assassinat de la militante étudiante  Neda Agha Soltan par l’assassin et milicien Bassidj’i nommé Abbas Kargar Javid , la répression sauvage des dortoirs occupés de l’Université de Téhéran la nuit du 14 au 15 Juin 2009, où encore la terrible répression des émeutes de l’Achoura et celle du Dimanche sanglant du 27 Décembre 2009. Cette version du net en version Khamenei-Ahmadinejad 2.0 verrait l’application d’un intranet national  complètement fliqué, fermé  et sous contrôle total du régime de la dictature des Mollahs, qui fait littéralement que les internautes Iraniens seront a plus ou moins long terme complètement coupés du monde extérieur et de ce qu’on appelle le world wide web, alors que depuis des années ce pays est parmi l’un de ceux où il y a le plus d’habitants connectés et de cyber cafés du proche Orient .

Ces nouvelles font déjà grand bruit en Iran selon un article paru sur Radio Zamaneh et d’autres articles parus sur des sites d’opposants au régime.

Un membre et porte parole des représentants des entreprises de systèmes informatiques Iraniens rapporte que l’Iran serait complètement coupé du world wide web une fois que le pays aura lancé son propre réseau Internet national.

Selon les médias, iraniens Payam Karbasi, le porte-parole des entreprise de systèmes informatiques Iraniens, a déclaré: « Avec le lancement de  notre Internet au niveau national, les fournisseurs d’accès Internet pourront  augmenter la vitesse d’accès à leurs sites Web désirés a deux mégas octets … cependant notre Internet national fonctionnerai comme un réseau d’entreprise, qui ne pourrait  pas être consulté par des étrangers, et certains matériaux et sites ne  pourront pas êtres  accessibles par ce réseau »

Les  hautes autorités de la « république islamique » ont depuis  longtemps parlé  d’un réseau national séparant les internautes iraniens du reste du world wide web en lançant déjà plusieurs campagnes de « nettoyage du réseau Internet national ». Le gouvernement a plusieurs fois répété que  cet Internet national sera lancé le mois prochain, c’est a dire au mois de février 2012.

Ce réseau Internet national permettra aux fournisseurs de services Iraniens sous la supervision de l’état et la surveillance de la milice Bassidj’i de Mohammad Reza Naqdi  de contrôler totalement  la « pureté » et la « morale du net Iranien »   ceux ci en lien avec la « cyber police iranienne » récemment crée  seront  chargés de décider à quels sites, les utilisateurs pourront accéder et  pire à quels à sites seront fournis les vitesses de trafics les plus basses.

Au cours de ces deux dernières semaines de l’année 2011, et en ces débuts de semaines de l’année 2012 les internautes et des milliers de cyber activiste iraniens ont rapportés avoir observés une réduction extrême de la vitesse d’Internet dans tout le pays. Même en utilisant des proxies pour accéder aux sites bloqués ce qui bien sur réduit et ralentit considérablement la vitesse d’accès. Alors que l’accès aux sites officiels  du gouvernement ou tolérés par celui ci, restaient facile et très rapide d’accès.

Les autorités iraniennes essayent de fortement de fliquer l’internet et de bloquer les nouvelles nombreuses, qui sont diffusées par les sites d’opposition depuis le printemps de Téhéran et le réveil populaire contre la dictature du 12 Juin 2009.  Malgré cela les nouvelles de la répression et de l’oppression orchestrée par le régime circulent et les utilisateurs et les opposants Iraniens utilisent généralement des proxies ou des logiciels d’anonymisation pour surmonter ces obstacles qu’ils arrivent toujours à contourner. C’est la tout le problème que pose cette fermeture programmée par les autorités qui feraient du net Iranien un des internets parmi les plus fliqués de la planète avec celui de la Corée du nord et qui ralentirait tout le travail d’information militant fait par tout ces opposants.

Payam Karbasi, a d’ailleurs dans la fin de sa déclaration continué sur sa lancée avec la plus grandes des langue de bois en disant et prétendant que ce serait la multiplication de sites « impurs (sic)  et non le flicage du net par le régime qui provoquerait son ralentissement : « Imaginez  qu’il existe un système qui mettrait sous surveillance tout le package internet et qui enlèverait de nos regards tout ce qui est impur,  Parce c’est tout le volume de ce qui est impur qui passe par le net qui  provoque son ralentissement, il est évident que si nous éliminons tous ces sites licencieux, nous pourrions avoir un accès plus rapide au net »

-Avec le lancement de  ce soi-disant réseau internet ou plutôt cet Intranet  « propre », les autorités iraniennes et la dictature de Khamenei et Ahmadinejad n’ont  pour seul but que celui de séparer l’Iran du reste du world wide web afin de bloquer l’accès à des contenus , que ces deux dictateurs se permettent de juger comme étant des contenus « immoraux » afin de garder le contrôle sur ce à quoi selon eux, les utilisateurs du net peuvent accéder à partir de l’Iran.

Mohammad Reza Naqdi et son « Staff » de la « Police du net » Iranienne au grand complet

Voir aussi sur:

http://www.radiozamaneh.com/english/content/iranian-internet-users-be-cut-world-wide-web
Et sur:
https://www.azadcyber.info/articles/category/english

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s