Nouvelles attaques contre les prisonniers politique à la prison d’Urmia

Nouvelles attaques contre les prisonniers politique à la prison d’Urmia.

Nouvelles parvenues ce 29 Décembre 2099 via le site du collectif de l’agence Iranienne de défense des droits humain  HRANA – Suite à la mise  à l’isolement de six prisonniers politiques à la prison centrale de la ville d’Ourmia (située dans l’Azerbaïdjan Iranien), le chef des matons un nommé  Mehr Ali Farhang,  qui est en charge du bloc de cellules des prisonniers politiques a annoncé que la section 12 où ceux ci étaient détenus serait fermée prochainement.

Ces derniers mois, le chef des matons Mehr Ali Farhang a continué à régulièrement maltraiter et à menacer tous les prisonniers politiques. Dernièrement, il a annoncé que le quartier 12 de la prison, qui abrite d’ordinaire les prisonniers politiques serait  fermé  et que  tous les détenus seraient transférés dans des blocs de cellules ou sont détenus  la population carcérale générale. comme dans de nombreuses autres prisons Iranienne le but et de diviser les prisonniers politiques afin de les opposer aux « droits communs » en faisant croire à ceux ci que les prisonniers politiques seraient plus « avantagés ».

Selon les menaces proférées par  Mehr Ali Farhang, trente prisonniers politiques qui étaient à l’origine enfermés dans le quartier 12 , devraient être transférés dans  d’autres blocs de cellules où se trouvent les prisonniers condamnés pour des crimes liés au trafic de drogue. A ce sujet on à pu observer  que dans de nombreuses prisons Iraniennes il existait de véritables gangs de prison qui agissent en totale complicité avec des matons corrompus , ces gangs commettent  régulièrement des violences, des viols  et des rackets contre  d’autres détenus et vont parfois même jusqu’a servir de supplétifs armés aux autorités pénitentiaires en cas de contestations ou de protestations.

Par ailleurs on a appris que deux prisonniers politiques, Majid Dalaei Milan et Shafagh Dalaei Millan, ont déjà été transférés dans une cellule  réservée normalement aux  toxicomanes. Azar Jafari un autre prisonnier à subi le même sort après avoir violement été battu et passé à tabac par les matons.

Selon un autre rapport publié par  les prisonniers politique  Habibullah Galiripour, Ali Ahmad Solaiman et Jahangir Badozadeh sont finalement  retournés dans le quartier des prisonniers politiques,  après avoir été enfermés dans des cellules d’isolement ou ils étaient retenus depuis le 6 Décembre 2011.

Voir aussi sur:

http://www.freedomessenger.com/archives/45029

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s