10 Octobre 2011 Appel des Syndicalistes Iraniens sur les dernières menées de l’impérialisme

10 Octobre 2011 Appel des Syndicalistes Iraniens sur les dernières menées de l’impérialisme.

Contrairement a ce qu’affirment encore de manières  péremptoires certains de nos « intellectuels de gauche » occidentaux prétendument « anti impérialistes », (inutile de les nommer ce serait encore leur faire une publicité imméritée)  qui continuent aveuglément au nom de  cette conception on ne peut plus binaire et  néo-munichoise  de « l’anti impérialisme » de soutenir des dictatures et des régimes totalitaires au nom de la lutte conte celui ci, comme ils l’ont fait quand ils défendirent jusqu’au bout le régime de  Kadhafi , ou comme ils continuent de le faire en défendant  aveuglément des régimes, qui n’hésitent pourtant pas a faire tirer sur leurs propres  peuples ni a réprimer les mouvements sociaux  comme  cela ce passe par exemple  encore dans la  Chine de ceux qui écrasèrent le printemps de Pékin sur  place Tien An Men , dans la Russie de Poutine, dans  l’Iran d’Ahmadinejad , où dans la Syrie de Bachar Al Assad .

Nous pouvons dire que malgré ce que pensent ces « intellectuels de gauche » occidentaux confits dans le confort bourgeois  de leurs certitudes et de leurs « analyses » que nous considérons comme de seconde zone.  Que nos  camarades syndicalistes Iraniens qui sont parmi les plus opprimés de la planète. Ne sont pas dupes non plus  des dernières menées de l’impérialisme Occidental. Encore moins des menaces de guerre que celui fait planer ces derniers temps contre l’Iran. Mais aussi  que ceux ci ne nous pas attendus pour comprendre qu’au delà  les énormes espoirs pour les peuples opprimés, qui ont étés  déclenchés et suscités par  le Printemps Arabe.  nous savons tous  pertinemment que  l’impérialisme Occidental, n’a jamais vu d’un œil si bienveillant que ça ces révoltes populaires qui remettent en cause sa propre domination capitaliste sur les peuples du Maghreb et du Proche Orient. Qui plus est quand on sait que des régimes totalitaires qui sont tombés récemment par exemple  en Egypte où en Tunisie avaient étés eux mêmes mis en places, financés et grassement entretenus  pendant des années par ce même impérialisme.

Nos  camarades syndicalistes Iraniens qui ont pour certains ont connus  la torture et la répression  à la fois la sous ce régime  laquais de l’impérialisme que fut celui du Shah et de sa  Savak,  puis par  le régime de  Khamenei  et  sa Vevak , savent très bien analyser  merci pour eux messieurs-dames  les « intellectuels occidentaux »‘  ce qui se trame en sous mains dans le camp de l’impérialisme Occidental.  Qui n’en étant pas a un aveuglément de moins serait  toujours prêt a  mettre le feu de la  guerre  dans cette région du monde pour continuer à asseoir sa domination.

Témoins cet appel que nos camarades Iranien viennent de lancer à l’opinion publique Internationale , ce 10 Décembre 2011 à l’adresse des organisateurs d’une journée de conférences et débats sur la question des droits de l’homme et des travailleurs en Iran.

Le message de nos Camarades  syndicalistes Iranien est  on ne peut plus clair, Plus de Dictatures mais aussi plus de guerres impérialistes du tout.

 

Message du Réseau des Associations des Travailleurs  et des syndicalistes  Iraniens  a la conférence (NILA) d’Amnesty International Event  organisé ce 10 Décembre 2011 dans le cadre de  Journée de Chicago sur les questions des  droits de l’homme et des travailleurs  en Iran.

9 décembre 2011:

Chers amis, du monde entier.

Nous les syndicalistes, à Téhéran et dans d’autres villes du pays, nous vous transmettons  nos chaleureuses salutations à vous  tous qui êtes à l’autre bout du monde. S’il vous plaît pardonnez-nous si nous ne pouvons ne pas vous envoyer un message vidéo. Malheureusement le syndicalisme est considéré comme une infraction dangereuse par le gouvernement  Iranien. Et les militants syndicaux sont persécutés ici comme de dangereux criminels. D’où la nécessité  de prendre des précautions supplémentaires, même pour un simple message de salutations de ce genre.

Certes, votre événement est spécial à plus d’un titre. Alors que dans le passé, il ya eu des conférences sur les droits humains axée exclusivement sur la persécution des militants de la société politique ou civile, ou à la répression contre les minorités religieuses, ou à de rares occasions consacrés  à la traque des militants syndicaux en Iran, à notre connaissance un événement consacré à tous cela à la fois est rare, et tout à fait le bienvenu.

Ce que tous les militants en Iran ont appris à partir de ces divers mouvements, c’est que l’on ne peut séparer ces luttes à leurs propres périls. C’est simplement une question de survie pour les militants qui se battent pour la démocratie, pour  ceux qui se battent pour les droits du travail et pour les des activistes qui défendent les minorités religieuses et ethniques. Que de lutter et de se mettre  à travailler ensemble. En face d’une dictature puissante et impitoyable comme la République islamique, ce serait une folie que de nous déchirer et  de mettre en évidence nos différences plutôt que nos points communs.

Il est donc très satisfaisant de savoir que des experts de différents domaines sur les questions des droits de l’Homme. Sont en train  de discuter de la répression contre les militants politiques, ou contre adeptes de la foi Bahá’íe et des militants syndicaux Iraniens .Dans un même panel  comme cela se fait à Chicago aujourd’hui. On peut espérer que ce modèle soit  repris par d’autres camarades américains et internationaux  militant de la défense des droits humains.

Enfin laissez-nous partager avec vous une de nos préoccupations  majeures d’aujourd’hui – qui exige une vigilance maximale dans les mois à venir. Comme vous le savez, le régime iranien est dans les affres de sa pire crise interne comme jamais il n’en a connu. En fait, nous ne sommes pas face à une crise  mais face de multiples crises: elles sont économiques, politiques et idéologiques. Cela commence à frapper le cœur même du régime;  à savoir sa base de soutien social et politique. Cette année, par exemple, les cérémonies de deuil de l’Achoura, consacrées au martyre du Troisième Imam chiite, ont étés  plus terne que  jamais. Bien que cela puisse être accueilli par des étrangers comme de bonnes nouvelles, en réalité cela rend la dictature et le régime et sa  beaucoup plus dangereux que dans le passé.

La récente attaque contre l’ambassade britannique de Téhéran devrait être considérée comme un échauffement pour ce qu’il est prévu d’arriver a plus ou moins long terme. Ils se préparent à la guerre la  plus sanglante contre notre pays. C’est le meilleur de ce qui pourrait arriver a ce régime  ce serait  comme s’il avait trouvés des sauveurs inespérés, ou  une sorte de  bouée de sauvetage pour continuer à asseoir son pouvoir.

Dans ces circonstances, ce serait pure folie pour Israël ou les Etats-Unis  d’entrer en guerre avec l’Iran. Pourquoi donner  aux dirigeants de la « République islamique »  un tel gage sur nos  vies  lorsque  tous les points de la phase terminale de celui ci commencent a êtres visibles

Malheureusement, il semblerait que ce scénario catastrophe ne soit pas si farfelu que cela. Malgré les dénégations de ces derniers jours, publiées par  le gouvernement  d’extrême  droite Israélien, qui  se prépare activement pour cette option. Il peut le faire à la fois pour des considérations nationales et stratégiques, en faisant glisser l’administration Obama avec lui dans l’abîme.

Mais quel  serait le but à atteindre d’une attaque sur l’Iran ? Il ne peut certainement pas s’agir  détruire le programme nucléaire du pays.  Cela ne le ferait que reculer pour un temps très court, tout en donnant tous les prétextes pour que ce régime puisse  reprendre fébrilement la suite. Pour nous syndicalistes Iraniens  cela ne permettrait  qu’a celui ci de consolider  sa dictature pendant de trop nombreuses années à venir. Cela ne  ferait radicaliser les espoirs suscités par  le printemps arabe en le transformant en un cauchemar radical islamique et fondamentaliste. Comme nous le vivons ici en Iran.

Il nous incombe, dans les semaines et mois à venir, quand on entend les roulements des tambours de guerre, d’alerter  les opinions publiques internationales face aux dangers de l’option de la guerre. Car si  celle ci éclatait Il n’y aurait plus de place pour nous les militant syndicalistes Iraniens, ni  pour continuer a  faire campagne pour  la défense des droits humains dans un pays ou des civils Iraniens innocents  seraient les victimes de cette guerre.

C’est pour cela que nous n’oublions pas de faire connaître cette menace terrible. Et que nous mettrons toujours  en évidence les  nombreux cas de violations des droits de l’homme en Iran.

Nous vous souhaitons un événement très réussi  pour  ce Samedi 10 Décembre 2011.

Le Réseau des Associations de travailleurs libres  et des  syndicalistes Iraniens.

Lire aussi sur Iran Labor Report:

http://iranlaborreport.com/?p=1722

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s