Province de Kermanshah menaces contre un lieu de culte minoritaie par les forces répressives Iraniennes

Province de Kermanshah  menaces contre un lieu de culte minoritaie par les forces répressives Iraniennes.

Nouvelles transmises ce 10 Décembre 2011 par le collectif et l’agence Iranienne de défense des droit humain HRANA –  Les forces répressives Iraniennes ont bloquées la reconstruction du sanctuaire Sayed Farokh situé  prés du village de Khobyaran Jalalvand, dans la province de Kermanshah. Ce sanctuaire appartient à une minorité religieuse connue sous le nom Ahl-e Haqq (Yarsan).

Selon un rapport publié par Human Rights News Agency (HRANA), un groupe d’adeptes de la minorité religieuse Ahl-e Haqq avait autofinancé et planifié un projet de reconstruction de leur sanctuaire de Sayed Farokh, mais les forces répressives Iraniennes ont interférées et arrêtés leurs plans en bloquant le chantier.

Le Sanctuaire de Sayed Farokh est situé de soixante-dix kilomètres au sud de Kermanshah. Le gouvernement iranien avait déjà totalement détruit ce sanctuaire l’été 2011 et même empêché les résidents locaux de collecter des débris de leurs ancien lieu de culte.

Le district rural de Jalalvand se compose d’environ 60 villages. La grande majorité des habitants de ces villages sont les adeptes de la minorité religieuse d’Ahl-e Haqq. Ces dernières années, le gouvernement iranien a empêché les habitants de Jalalvand de pratiquer leur foi, afin de les pousser à embrasser les préceptes et les rites de la foi Chiite majoritaire en Iran.

Les rapports indiquent que les pressions sur les adeptes d’Ahl-e Haqq ont considérablement augmentée. La semaine dernière, un autre membre et représentant de la communauté Ahl-e Haqu.  Sayed Mirza Hussani, avait été convoqué par  l’Agence du Ministère des  renseignements puis menacé par celui ci afin de l’obliger a d’observer les rites religieux appartenant à sa foi.

Note:

De nombreuses minorités religieuses Iraniennes comme les Bahaïs, les derviches Gonabadi  ou Sunnites font régulièrement de la part du régime l’objet d’ostracisme, de discriminations , de pressions et d’emprisonnements de leurs pratiquants, d’attaques et de destructions de leurs lieux de cultes et de leurs cimetières ,d’interdictions de  pratiquer leur foi et mêmes d’interdictions d’étudier dans les écoles et les universités.

Voir aussi sur:

http://www.en-hrana.com/index.php

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s