Lettre ouverte de la famille d’Anvar Hussein Panahi au Dr Ahmad Shaheed de l’O.N.U

Lettre ouverte de la famille d’Anvar Hussein Panahi  au Dr Ahmad Shaheed de l’O.N.U.

Anvar Hussein Panahi

Témoignage de la famille d’un Militant et activiste Kurde Iranien sur laquelle la dictature de Khamenei et Mahmoud Ahmadinejad s’acharne avec la plus extrême des brutalités.

A Votre Excellence, le Dr Ahmad Shaheed, le Rapporteur spécial de l’ONU sur la question des Droits de l’Homme en Iran. S’il vous plaît acceptez d’abord les chaleureuses salutations d’une famille Kurde qui a endurée  beaucoup de douleurs et de peines.

Nous sommes la famille de l’activiste et militant  Anvar Panahi Hussein qui a été condamné à mort il ya quatre ans pour un crime qu’il n’avait pas commis. Comme vous le savez en raison de la pression exercée  et grâce au soutien manifesté par les organisations internationales de défense des droits humains et de l’Union européenne, la Cour d’appel  Iranienne a commuée la peine de mort d’Anvar et l’a condamné à six ans de prison.

Anvar Hussein Panahi est le fils aîné de notre famille qui a une femme et trois enfants. Sa plus jeune sœur, Achraf a été le deuxième enfant née dans notre famille. Elle avait un emploi à Téhéran et a fourni une aide financière pour son vieux père. Peu après qu’Anvar ait été arrêté et condamné à mort, Ashraf s’était déplacée de Téhéran à Sanandaj dans le but de l’aider avec des documents  de son frère et ceux d’un cousin, également condamné à mort.

Le 27 Septembre 2008  tandis qu’Achraf  voyageait vers Téhéran  en transportant des documents prouvant l’innocence de son frère aîné, elle a malheureusement été assassinée par des inconnus. La mort d’Ashraf a été un coup dur pour nos deux familles car elle était notre seul soutien. Les effets de ce coup  et de ce deuil pour nous ont  augmenté d’autant plus  puisque nous avions appris qu’Anvar avait  été condamné à mort. Peu de  temps après des agents du Ministère des renseignements de la République islamique d’Iran ont aussi détenu  l’année dernière le frère d’Anvar qui était à l’époque âgé de dix-huit ans parce qu’il avait suivi  le cas du dossier de son frère.

Lors de cette détention le frère d’Anvar a été sauvagement torturé dans le but de lui extraire une fausse confession télévisée [1] sur des crimes qu’il n’avait pas commis. L’ampleur de cette torture physique a atteint de telles proportions qu’elle a causé des dommages irréparables  est qu’il est maintenant quasiment aveugle  et a perdu l’usage d’un de ses deux yeux.

Tous ces événements se sont produits alors que  le père d’Anvar  avait  soixante dix ans, par la suite sa mère et ses sœurs ont été convoqués par  l’Agence du Ministère des  renseignements qui les a menacés à plusieurs reprises.

Votre Excellence, nous voudrions vous demander: « Où est ce  que sur terre un individu est-il  arrêté pour des crimes commis par d’autres?  C’est ce qui fait que notre famille entière a été ciblée par le régime en raison  du fait que deux membres de la famille vivant à l’étranger sont politiquement actifs contre la République islamique d’Iran. Est-il possible pour cela de poursuivre et de punir tout le reste de la famille même quand elle n’a rien fait? ».

Notre famille et en particulier Anvar Hussein Panahi est  dans une situation très difficile. En  ce moment.

Anvar  qui est un militant kurde connu pour ces actions politiques et sociales est  derrière les barreaux de la prison centrale de Sanandaj. Il souffre d’une infection des reins et de saignements, il  a été transféré à la clinique de la prison plusieurs fois. Et bien que le médecin en charge de cette clinique ait fortement conseillé d’hospitaliser Anvar à  l’extérieur de la prison, les fonctionnaires pénitentiaires refusent toujours de le faire.

Anvar Hussein Panahi avait déjà souffert de côtes cassées quand il avait été incarcéré au centre de détention   du Ministère des renseignements de la ville de Qorveh  située dans une province du Kurdistan. Il a souffert ensuite pendant trois ans  d’infections rénales et intestinales, qui  ont étés constamment ignorées par les responsables de cette  prison. Par ailleurs l’agence du  Ministère des renseignements a récemment recommencée  une nouvelle procédure judiciaire  contre Anvar  afin de lui  faire porter la charge de nouveaux crimes.

Dans de telles circonstances, nous vous tendons la main pour la justice avec l’espoir que vous entendrez  nos cris d’innocences, parce que nous croyons que vous avez le pouvoir de transmettre notre message aux Nations Unies. Et que le cri de notre famille innocente  qui est privée de toute paix et de tranquillité depuis toutes ces dernières années, puisse être enfin entendu par du monde entier.

Voir aussi sur:

http://www.en-hrana.com/

[1] Ces fausses confessions télévisées diffusées sur les plus grandes chaines de télévision Iraniennes, font partie des mises en scènes favorites de la dictature. Qui n’hésite jamais à y avoir recours pour tenter de terroriser l’opinion publique.

D’autres informations sur l’Iran en français

http://www.iranenlutte.wordpress.com/

http://www.soliranparis.wordpress.com/

http://www.iran-echo.com/

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s