Mise a jour sur les gréves dans le complexe pétrochimique de Mahshar

Mise a jour sur les gréves dans le complexe pétrochimique de Mahshar .

les travailleurs d’Amirkabir petrochimical  fers de lance d’une nouvelle série de grèves  dans la zone économique spéciale de la ville de Mahshahr, située dans la province du Khuzestan (au sud du pays). Depuis plusieurs mois des gréves et des mouvements sociaux très durs éclatent dans cette raffinerie qui est l’une des plus grande d’Iran.

Le 7 Novembre 2011, les travailleurs de l’unité de réparation du Complexe Pétrochimique Amirkabir, qui sont sous contrats avec l’Iran Frameco,  ont donné la preuve massive de leur détermination. La lutte et la grève  a reprise  avec pour but l’élimination des entreprises  sous-traitantes du complexe pétrochimique Mahchahr.

Les grèves dans la zone économique spéciale avaient commencée le 21 Mars 2011  elles avaient continuées  pendant 11 jours consécutifs.  Quelque années avant en 2004 le gouvernement Iranien avait adopté un projet de loi s’engageant à éliminer les entreprises sous-traitantes et le remplacement de celles- ci par des travailleurs embauchés avec le statut de contrat direct. Le projet de loi est resté sur les papiers pendant  7 ans puis il est retourné à la poussière. Avant que les travailleurs ne fassent grève à nouveau il ya peu exigeant du gouvernement, qu’il soit enfin  à la hauteur de ses promesses.

La direction de diverses unités pétrochimiques appartenant à l’Etat avaient adhérées au principe général de cette demande clé  de la classe ouvrière , puis elle avait ensuite demandé trois mois de délai supplémentaire avant qu’il puisse être pleinement mis en œuvre. Les grévistes ont décidé d’aller au de-là de cela dans leurs demandes.

Par la suite en Juillet  dernier,  le management général avait de nouveau demandé deux autres mois supplémentaires de délai  en promettant de payer des heures supplémentaires pour les deux mois suivants a venir, dont un mois avait  été  payé à l’avance.

Le 25 Septembre 2011, la direction n’avait toujours pas tenue sa promesse d’éliminer toutes les entreprises contractantes , une forte majorité de  4300  travailleurs des succursales de sous-traitance  diverses du complexe pétrochimique de Bandar Imam ont débrayés à nouveau. Cette dernière grève a duré  près de deux semaines.  Les rapports du ralentissement de l’activité ont fait que les délais accordés pour résoudre le différent  entre la direction et les travailleurs avaient étés fixés en deadline pour  le  6 Novembre 2011.

Le 8 Novembre 2011 la gestion et les services la direction du complexe  Amirkabir  avaient fait venir des travailleurs de la Basparan  une autre compagnie sous traitante ( qui fait partie du complexe pétrochimique de Bandar Imam) pour briser la grève. Après quelques escarmouches, les grévistes ont réussi  à empêcher la briseurs de grève  de les remplacer.

A ce jour le  14 Novembre 2011, les travailleurs ont collectivement pris la décision de retourner au travail temporairement en attendant le résultat des délibérations de la direction avec les autorités étatiques et non étatiques. La prochaine échéance pourrait intervenir dans les jours à venir le site Iran Labor Report  continuera de mettre à jour  les nouvelles  pour ses lecteurs sur ce flash important au sujet du mouvement social en Iran.

Voir aussi sur:

http://iranlaborreport.com/?p=1692

Soliranparis nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s