Des militants Kurdes Iraniens arrétés pour atteinte à la sécurité nationale

Des militants Kurdes Iraniens arrétés pour atteinte  à la sécurité nationale

Nouvelles qui nous sont parvenues ce 11 Novembre 2011 par le site International Campaign for human rights in Iran

Une source a déclaré  au site de  la Campagne internationale pour les droits de l’homme en Iran que huit personnalités littéraires et culturelles Kurdes Iranienne de la ville de  Gilan-e Gharb située dans la  province de Kermanshah, ont été arrêtées par les forces répressives de sécurité en août dernier, ces personnes et ces camarades Kurdes Iranien ont étés condamnés à un total de 13 ans de prison par le « tribunal révolutionnaire » de la ville de Gilan-eGharb par le juge et président de la cour Babakhani. Le groupe avait été libéré sous caution après avoir passé un à deux mois en détention provisoire.

La charge soulevée contre le groupe  est  « d’avoir agi contre la sécurité nationale» en soutenant des groupes d’opposition kurdes,  les condamnations suivantes ont été émises contre : Sajjad Jahanfard, Ezzedine Heydari, et Maziar Mohammadi, condamnés chacun à un an de prison; Naim Najafi, condamné à 4 ans de prison, Farhad Vakilinia, condamné à 3 ans de prison, Jamal Khani,  condamné à 2 ans de prison, et Maryam Amini, condamnée à une durée de 1 an de prison avec sursis. Sina Bijanpour été acquitté de l’accusation.

Selon la source transmis, depuis sa libération, Ezzedine Heydari a été hospitalisé à trois reprises à l’hôpital Farabi de Kermanshah en raison des  pressions psychologiques qu’il a subi pendant sa détention. Il reste sous traitement médical pour le moment.

Un autre groupe important de militants civils de Kermanshah et d’autres villes du Kurdistan Iranien ont été arrêtés l’été dernier à l’époque ou les « gardiens de la révolution » de l’IRGC  avaient attaqués l’intérieur du Kurdistan irakien pour affronter les forces armées des résistants Kurdes Iraniens du PJAK.

Beaucoup de membres des forces militaires avaient étés tuées des deux côtés. Plusieurs civils dans la région avaient également étés tués pendant les affrontements  entre les troupes d’occupations Iraniennes et celles du PJAK, qui avaient durés pendant deux mois jusqu’a ce que les deux parties belligérantes signent un cessez le feu.

Lire aussi sur

http://www.iranhumanrights.org/2011/11/activists-kurd/

http://www.iranhumanrights.org/

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s