Mahdieh Golroo et des autres militants étudiants envoyés en prison

Les Militants étudiants emprisonnés Bahareh Hedayat, (à gauche), Majid Tavakoli, (au milieu), et Mahdieh Golroo (à droite)

Nouvelles  transmises par le site Persian2English ce 7 Novembre 2011 – Une nouvelle  peine de prison de six mois a été confirmée  par la branche 54 du » tribunal révolutionnaire » pour la militante étudiante Mahdieh Golroo, selon le site Iranien du  Comité des reporters des droits humain.

Voir sur:

http://chrr.biz/spip.php?article16388

En 2010 Mahdieh Golroo avait écrit une lettre de sa prison pour l’anniversaire de la Journée des étudiants (16 Azar  dans le calendrier Persan 7 Décembre dans le calendrier occidental). Sa nouvelle condamnation de 6 mois  s’ajoute à une peine d’emprisonnement d’un an à laquelle elle avait déjà été condamnée, celle ci  a été émise par le juge Moghiseh de  la branche 28 du « tribunal révolutionnaire ». Elle a été accusée de  « S’engager dans des activités de propagande contre le régime » et de  « complot en vue de d’agir contre la sécurité nationale ». La sentence a été confirmée par la Cour d’appel.

Mahdieh Golroo est actuellement détenue à la prison d’Evin, il avait été programmé qu’elle devait être  libérée  a la fin de ce mois d’octobre, cependant une nouvelle procédure judiciaire a été déclenchée  qui fait que Madhieh ne serait libérée  que vers les mois d’avril ou  mai 2012.

Il ya quelques jours, des peines d’emprisonnement de six mois ont également été délivrées contre les  des activistes étudiants Bahareh Hedayat et Majid Tavakoli. Ils ont été inculpés de « propagande contre le régime ». La sentence a été délivrée par la branche 56 de la Cour d’appel de Téhéran.

Bahareh Hedayat est actuellement détenu à Evin pour une peine de prison de dix ans émise. Majid Tavakoli est actuellement détenu dans la prison de Gohardacht  prés de Rajai Shahr pour une peine de 8,5 années de prison. Un autre  militant étudiant emprisonné, Ali Akbar Mohammadzadeh a lui récemment été condamné à six ans de prison.

Voir en persan sur:

http://www.daneshjoonews.com/

Ali Akbar Mohammad Zadeh

Ali Akbar Mohammad Zadeh, est  un activiste étudiant de l’Université Sharif qui est  emprisonné, il  a récemment été condamné à six ans de prison par le « tribunal révolutionnaire » de Téhéran, selon les sources parvenues d’Iran.

Ce jeune  secrétaire de l’Association des étudiants islamiques de  l’Université Sharif a été arrêté le Février, 2011, après avoir été pourchassé par des agents des  forces répressives  sécurité de l’université  sur place Azadi, où il a été battu par la police  Il est actuellement détenu dans la  section 350 de la prison d’Evin. Il n’a été en mesure d’appeler  que trois fois son domicile et sa famille depuis son arrestation. Sur  sa peine de prison cinq années ont  pour charges  les motifs  de « participation à de rassemblements interdits  et collusion  avec des éléments étrangers »   l’autre  année  à pour charge le motif de « propagande contre le régime ».

Plus d’information sur Mahdieh Golroo
Mahdieh Golroo est une militante étudiante  a qui on interdit de poursuivre ses études postsecondaires. Avant son emprisonnement, elle était la secrétaire de l’Association islamique de l’université d’économie Allameh Tabatabai de et  vice-présidente de l’Association islamique de l’université. Elle a été une militante  active dans le processus de la campagne électorale iranienne du 12 Juin  2009, faisant des efforts pour préserver l’Association islamique  tout en restant critique sur le gouvernement de Mahmoud Ahmadinejad. Deux mois après l’obtention de son  diplôme universitaire, elle a été interdite de poursuivre ses études postsecondaires.

Tôt le matin  le 2 Décembre, 2009, de nombreux agents iraniens des forces répressives de sécurité, sans aucuns mandats,  ont  arrêtés Mahdieh Golrooet son mari Vahid Lalipour dans leur maison. Ils  ont été transférés vers  la prison d’Evin et transféré dans les cellules d’isolement de la section 209 de cette prison. Les  Interrogateurs de Mahdieh Golroo avaient profité de l’arrestation de son mari, qui n’avait aucune histoire antérieure de militantisme politique. Pour le charger judiciairement  en les décrivant comme des collaborateurs qui militaient ensemble. Tout au long de l’emprisonnement de  Mahdieh Golrooet  et pendant tout  le laps de temps où elle a été placée dans des cellules d’isolement, les interrogateurs du Ministére des renseignements lui ont  infligés de fortes pressions, dans le but de lui extorquer des aveux différents. En arrêtant son mari  les interrogateurs voulaient  forcer Mahdieh Golrooet  à  accepter l’accusation de «collaboration avec l’OMPI – MEK (Ou Moudjahiddines du peuple un groupe d’opposition interdit en Iran), mais elle a toujours refusé de se plier a leurs exigences.

Vahid Lalipour été libéré sous caution le 21 Février dernier  et son audition a pris des mois. Le 23 août  2011 le jour de son anniversaire de mariage, Vahid Lalipour fut de nouveau arrêté et transféré à Evin à purger sa peine d’emprisonnement d’un an.

Le 11 avril 2010 la branche 26 du « tribunal révolutionnaire » avait condamné Mahdieh Golroo à deux ans et quatre mois de prison. Son avocat Amir Raissian a été incapable de voir dossier en raison des restrictions « de sécurité » imposées par les autorités judiciaires à sa cliente. Le jour de son procès, Mahdieh s’est défendue  seule devant la cour sans la présence de son avocat. Le 7 Juillet 2010, la branche 54 de la Cour d’appel  de Téhéran a finalisée sa peine à deux ans de prison.

Mahdieh Golroo  a été arrêté plus de deux fois  en réclamant le suivi des droits à l’éducation d’autres étudiants de l’université iranienne. En 2008, elle avait déjà  été arrêtée  après une manifestation de protestations devant L’Université Allameh Tabatabai.

En raison de ces arrestations survenue  plus tôt  une autre peine d’une  durée d’un an d’emprisonnement avec sursis * existe aussi dans le dossier de la militante étudiante.

*En Iran  Une phase d’emprisonnement avec sursis signifie que la peine ne sera pas mise en œuvre, sauf si la personne est déclarée  coupable d’une autre accusation. Il ya habituellement une limite de temps associée à la suspension de la  peine.

Lire aussi sur

http://www.freedomessenger.com/archives/41475

Soliranparis contact nomore@riseup.net.

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s