Le religieux ultra conservateur Mohsen Ghara’ati s’en prend aux femmes opposées à la polygamie

Le religieux ultra conservateur Mohsen Ghara’ati s’en prend aux femmes opposées à la polygamie.

Nouvelles transmises par le collectif de l’agence Iranienne de défense des droit humains Hrana  ce 29 octobre 2011 Dans son émission  hebdomadaire de leçons télévisées diffusée sur  la première chaine de propagande du régime l’IRIB, le religieux ultra conservateur  Mohsen Ghara’ati à  blâmé les femmes Iraniennes qui tentent de s’opposer à la polygamie et qui se mettent selon lui en travers du chemin de leurs maris qui souhaitent obtenir une seconde épouse. Hojat-ol-Islam Mohsen Ghara’ati est à la tête du  « Centre des la Promotion des prières », et un érudit musulman chargé promouvoir l’enseignement du Coran. Selon les préceptes chauvinistes males et  réactionnaires du régime.

Se référant à des hommes qui possèdent la force physique et les moyens financiers d’avoir une seconde épouse, Mohsen Ghara’ati  a déclaré : « Si un homme a la puissance physique et les ressources financières, si il a deux voitures, deux maisons, deux téléphones cellulaires, et deux de tout, s’il peut fournir deux de tout a sa femme, comment sa  femmes peux-t’elle s’y opposer  Non! Un seul Dieu; une seule femme ou va t’on comme ça « .

Pour Mohsen Ghara’ati si les féministes Iraniennes s’opposent a la Polygamie c’est par jalousie et pour obliger « les veuves a le rester ».

Mohsen Ghara’ati a ajouté: « Qu’est-ce que cela signifie? Cela signifie qu’on a  l’enfer pour un million de femmes! Si elles commettent des péchés ! Si elles brûlent en enfer, l’enfer est avec elles! C’est la jalousie féminine , c’est l’envie des femmes actuelles qui   provoque un ressentiment pour de  millions d’autres jeunes femmes pour les obliger à rester veuve. « 

A la fin de sa « leçon télévisée », Mohsen Ghara’ati conclu, « A ce propos il ya vingt ans, procureur de Téhéran m’avait dit qu’il y avait 500.000 jeunes veuves à Téhéran. C’était il  y a 20 ans. En ce moment, je sais et je suis sur qu’il il ya probablement un million de jeunes veuves à Téhéran. »

 

Mohsen Ghara’ati fait parti de ces religieux ultraconservateurs qui font pressions sur le Majlis le parlement Iranien pour durcir les lois d’apartheid sexistes, qui existent en Iran depuis la « révolution » confisquée de 1979. depuis le début de l’été 2011 le régime a lancé de nouveaux « plans chasteté » censés « remoraliser le pays » ces plans de restrictions sur la mixité passent de plus en plus mal auprés des étudiantes et des lycéen-es d’Iran

Lire aussi sur

http://www.freedomessenger.com/archives/40592

Soliranparis contact nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s