L’Iran affirme que ses opérations d’agressions militaires contre le Kurdistan se poursuivront jusqu’à ce que le PJAK soit détruit

Heydar Moslehi

L’Iran affirme que ses opérations d’agressions militaires contre le Kurdistan se poursuivront jusqu’à ce que le PJAK soit détruit

Le ministre de l’Intelligence et des renseignements iranienne Heydar Moslehi a annoncé ce dimanche 9 Octobre 2011 que les  opérations d’agressions Iraniennes  contre les guérilléros le  PJAK  (Parti pour une vie libre au Kurdistan) un groupe kurde de résistance au régime de Téheran se poursuivront  jusqu’à dit-il l’anéantissement total de cette rébellion.

« Nos actions contre le PJAK se poursuivront jusqu’à effacement complet de ce groupe terroriste. Si Dieu le veut, ce groupe terroriste sera éradiqué » , a déclaré Heydar Moslehi a l’une des agences officielles  de propagande du régime Mehr news.

Heydar Moslehi  a annoncé que les « gardiens de la révolution »  avaient soit disant rétablis le contrôle complet sur les frontières nord-ouest avec l’Iran,  après s’êtres affrontés avec les rebelles du PJAK  hors de la région du Kurdistan iranien.

Plus tard  les officines de propagande de Téhéran avaient annoncés que les rebelles du PJAK avaient cessées de mener des activités militaires d’autodéfense dans les zones frontalières. Après  que le PJAK  ai lancé un appel a un cessez le feu avec l’Iran. Tout en niant et mentant sur les pertes militaires très lourdes des « gardiens de la révolution » de l’IRGC,  que lui infligèrent les guérilleros du PJAK au cours des combats.

Le 30 Septembre 2011, les « gardiens de la révolution » Iraniens de l’IRGC avaient déclarés que les guérilleros du PJAK avaient  reculés depuis les hauteurs près de Sardasht et qu’ils ‘étaient repliées vers la province de l’Azerbaïdjan occidental. Le bombardement des zones frontalières iraniennes au Kurdistan irakien avaient durés  pendant 3 mois tuant et blessant des civils innocents,  causant de nombreux dégâts à des dizaines de maisons et de champs agricoles dans la région du  Kurdistan irakien. Human Rights Watch a déclaré le 2 Septembre, qu’il avait des preuves que l’Iran pourrait avoir ciblé délibérément des civils dans ses offensives contre les rebelles.

 http://www.ekurd.net/mismas/articles/misc2011/9/state5393.htm

Les responsables d’une ONG kurde  locale début d’août avaient rapportés que plus de 200 familles kurdes irakiennes avaient été chassées de leurs maisons par des semaines de bombardements iraniens coordonnés avec l’armée Turque et des mercenaires Iraniens contre les bases rebelles du PJAK dans le nord de l’Irak.

Depuis 2004, le PJAK a pris les armes pour l’autonomie de la province du Kurdistan du nord-ouest de l’Iran (Kurdistan iranien, Est du Kurdistan). La moitié des membres du PJAK sont des femmes. Le PJAK a plus de 5.000 combattant-es armé-es.

Le  PJAK a trouvé refuge dans les montagnes frontalières nord du Kurdistan irakien région, principalement dans les montagnes de Qandil. Cette région est peuplée par des civils et des familles kurdes nomades.

l’Irak, l’Iran, la Syrie et la Turquie ont tous des minorités ethniques kurde. Les dernières  estimations  indiquent que plus de 12 millions de Kurdes vivent en Iran.

Lire aussi sur

 http://www.ekurd.net/mismas/articles/misc2011/10/irankurd804.htm

A paris ce week end du 8 octobre 2011, les Kurdes exilés en france ont manifestés trés nombreux pour protester contre les Bombardements Turcs et Iraniens.


Soliranparis nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s