Protestations contre les mesures sexistes a l’université de Zanjan

Protestations contre les mesures sexistes a l’université de Zanjan.

Ces jours derniers des centaines d’étudiants de l’Université de Zanjan ont manifestés contre la ségrégation des sexes imposée à la cafétéria de l’université et dans les autobus menant a l’Université. Ils manifestaient également  contre la séparation et les ségrégations  femmes-homme à  la Bibliothèque d’ingénierie technique.

Selon un rapport publié par le site étudiant clandestin  Daneshjoo news , suite aux manifestations récentes à l’Université Amir Kabir,  dans des Universités du Kurdistan Iranien, à l’Université Shahrekord et  celle de Yazd ,des manifestations ont éclatées  dans différentes autres collèges à travers l’Iran. Mardi  4 Octobre, 2011 plus de 500 étudiant-es de l’Université de Zanjan ont manifestés devant le bâtiment de génie mécanique et crié des slogans contre les limitations imposées par la mise en œuvre du plan de la ségrégation des sexes. Décidées et votées par le Majlis (le parlement Iranien) cet été sous les pressions du clan Khamenei.

Pendant ces manifestations, les étudiants ont exprimé leurs oppositions à ces nouveaux schémas  de ségrégations sexistes  imposée à la cafétéria de l’université, qui était déjà divisée en deux sections  femmes-hommes séparées par un mur de verre. Les étudiants ont également protesté contre les bus universitaires séparant les sexes et les genres, dans un communiqué  ils soulignent qu’une telle politique entraînerait la consommation de carburant et des frais inutiles pour l’Université. Exigeant un arrêt immédiat de la mise en œuvre du plan de la ségrégation des sexes, d’autres  étudiants ont aussi publié des textes disant qu’ils sont opposés à ces limitations et à ces ségrégations sexistes imposées à la Bibliothèque d’ingénierie technique depuis l’année dernière.

Faraji  un représentant du bureau du « guide suprême » Khamenei  est apparu parmi les élèves et a déclaré «Il est de notre devoir religieux et moral de se pencher sur les objections des étudiants. » A t-il ajouté,  » Mais depuis trois ans nos  représentants du gouvernement ont étudiés  le plan de la ségrégation des sexes et ont conclu que cette politique profite à tous les étudiants. « 

En retour, les étudiant-es  ont posés  les questions suivantes à Faraji qui  a bien  sur refusé de répondre à chacune d’entre elles. Ces questions qui ont aussi fait l’objet d’un tract étaient les suivantes:

– La ségrégation sexuelle  nécessite des dépenses supplémentaires. Pourquoi l’université ne donnerait pas  ce budget aux élèves de conditions modestes?
-Pourquoi  cet argent gaspillé pour  la ségrégation des sexe, alors que  les responsables affirment que l’université n’a pas d’argent?

-Pourquoi  les étudiant-es ne peuvent plus étudier étudiants  avec leurs ami-es  à la bibliothèque?

-Comment un achat effectué par les étudiants masculins ou féminins au même comptoir d’un  restaurant universitaires , pourrait être une menace menacent pour notre religion?
-Pourquoi les étudiants ne sont pas autorisés à étudier avec un-e camarade de classe à du sexe opposé?

Faraji qui  à essayé de gagner du temps, a  comme seule réponse expliqué que les modifications  du plan de la ségrégation des sexes  pourraient « éventuellement  être reportées »  jusqu’à ce que le chef de l’université de Zanjan,   qui est en voyage actuellement revienne sur le campus. En attendant la mise en œuvre du plan de la ségrégation des sexes se poursuit  pendant que le directeur de l’Université est absent.

A la fin des manifestations, des étudiants ont déclaré leur intention de protester à nouveau dimanche prochain à 11h30 le 9 Octobre 2011, si des mesures ne sont pas la ségrégation des sexes stoppée samedi.Quand le  directeur de l’Université devrait revenir de son voyage.

D’autres facs dans le pays devraient aussi débrayer et  les étudiant-es  devraient déclencher des gréves pour les mêmes raisons, malgré les risques de répressions par les milices Bassidj’is et par les Herasat une police et milice politique chargée de fliquer et  réprimer   les étudiant-es Iranien-nes, dans les universités d’Iran

Lire aussi sur

http://www.freedomessenger.com/archives/38473

Soliranparis contact: nomore@riseup.net

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s