Des Manifestations pacifiques réprimée dans l’Azerbaïdjan Iranien

Des Manifestations pacifiques  réprimée dans l’Azerbaïdjan Iranien

Nouvelles qui nous sont 28 août 2011  – Des manifestations pacifiques, organisée,  par des citoyens azerbaïdjanais d’Iran on dégénérées lorsque les forces répressive de sécurité iraniennes, ont  tentées d’interdire  un rassemblement pour sauver le lac Urmia , Gravement menacé par une politique écologique, démente du régime, qui  a lancé de grands travaux, et des constructions de barrages, sur des rivières  qui alimentaient le lac qui l’assèchent de plus en plus.

Selon un rapport publié par le site et le collectif de l’agence, de défense des droits humain Iranienne, Human Rights News  Agency  HRANA, la police anti-émeute dans la ville de Tabriz, a  tiré des gaz lacrymogènes directement  à tirs tendus ,sur la foule et blessé un  grand nombre de manifestants.

Les habitants de Tabriz ont également témoignés que les forces répressives en uniformes, avaient brisé les vitres de magasins et des cabines téléphoniques publiques. Auparavant, ce comportement avait également été observé à plusieurs reprises à Téhéran. Ou les forces répressives s’en étaient pris violement, à des automobilistes et à des motards, qui manifestaient leurs solidarités, avec les manifestants, en Klaxonnant. Ou  qui les renseignaient, sur les positions des forces répressives.

Des témoins oculaires ont rapporté que les affrontements, ont eus lieux en face de la Chambre constitutionnelle de Tabriz  de Khaneh Mashrouteh. Les manifestants criaient des slogans tels que « Lève-toi et crie Azerbaïdjan. Redonnons la  vie au Lac Urmia « et » Lac d’Orumieh meurt. Le Congrès a ordonné sa disparition ». Lors des affrontements avec la police, un grand nombre d’habitants ont étés blessés.

Les affrontements dans la ville de Urmia et se sont  propagés, dans d’autres ville de la région, comme Tabriz Ykaneyan Bazar, Agh Dash et Shapour Gate ou il y a eus un nombre, considérables de blessés
Des correspondants, du collectif  HRANA ont rapportés également, que des membres,  des forces répressives  de sécurité iraniennes, avaient  pris d’assaut l’hôpital Motahari, et y avaient arrêtés des blessés, qui s’étaient fait taper dessus  lors des affrontements de rue.

http://www.freedomessenger.com/archives/33170

Protests begin in the cities of Urmia and Tabriz of Iran

http://www.freedomessenger.com/archives/33191

Les forces de police ont utilisé des gaz lacrymogènes contre des manifestants dans les villes iraniennes d’Urmia et Tabriz,  ce que nous avons apris , par  le site officiel de l’Association pour les droits des prisonniers politiques azerbaïdjanais en Iran  ADAPP.

Voir sur

http://adapp.info/en/

Ce samedi 27 Aout 2011, la population d’Urmia manifestait  en raison de la vidange du lac Urmia,  ordonnée par  ler Parlement iranien, qui méprise les intérêts des populations locales. Et massacre une réserve écologique majeure de la région.

Des affrontements ont  commencés, entre les participants de rallye et les forces répressives de sécurité. La police anti émeute à moto,  a utilisé du gaz lacrymogène contre la foule. Plusieurs personnes ont été arrêtées.

A  environ 20h00 heure locale, des manifestations similaires ont eu lieues  à Tabriz. La police s’est  affrontée  avec les manifestants. Les forces de sécurité ont  arrêtées plusieurs  personnes, dont on est toujours sans nouvelles. La situation  est restée très  tendue. Dans la ville tout au long de cette nuit; dans le quartier de  Gumtepe  à Tabriz 30 Azerbaïdjanais ont été arrêtés par les forces répressives  de sécurité iraniennes lors de la cérémonie d’Iftar.

Les Azerbaïdjanais iraniens  manifestaient pour sauver le lac d’Urmia, déjà  le 2  avril 2011 70 manifestants avaient  été arrêtés, et plusieurs avaient  été blessés. Les manifestants avaient apportés symboliquement des verres d’eau, pour les verser dans le lac. Et avaient crié des slogans tels que  » Pour notre lac il est trop tard », « Plus d’eau dans le lac et  nous ne sommes pas réveillé ». Le lac Urmia est le deuxième lac le plus salé, qui est situé dans la province de l’Azerbaïdjan iranien.

Ce lac d’Urmia qui est un des plus grands lacs d’Iran, s’est asséché de  près d’un tiers, suite à des constructions de barrages,  le directeur du Département d’Etat iranien pour la protection des Grands Lacs,  Ali Nazardust qui se moque de l’avis des habitants, de la région. Avait dit  que la construction, de ces  barrages n’étaient pour rien dans  l’assèchement du lac Urmia. Mais que celui ci était du à des diminutions des précipitations, et d’autres facteurs négatifs, pour le moment inconnus
A l’heure actuelle, la salinité de l’eau du lac a augmentée de 330 pour cent,  et Ali Nazardust  continue de dire, et de prétendre que ce chiffre n’est  que de 160 à 170 pour cent de salinité. Cette salinité a causée des dégâts écologiques, majeurs dans la région.

Des photos des Protestations

http://www.azoh.info/index.php?option=com_content&view=article&id=3834:1390-06-05-23-21-57&catid=7:1389-12-03-06-45-20

Riots in Urmia

________________________________________________

soliranparis  contact nomore@riseup.net

________________________________________________

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s