Behrouz Javid-Tehrani, Kohandel, Madadzadeh et Mansouri, placés a l’isolement dans le quartier 240 de la prison d’Evin

Behrouz Javid-Tehrani, Kohandel, Madadzadeh et Mansouri, placés  a l’isolement dans le quartier 240 de la prison  d’Evin

Ce  20 août 2011 les détenus politique  Behrouz Javid-Tehrani, Saleh Kohandel, Farzad Madadzadeh, Mohammad Ali Masouri  ont été transférés de la  prison de Rajaei Shahr, vers celles  d’Evin, il y sont toujours à l’isolement , interrogés, et ont subis des tortures.

Le transfert des 4 prisonniers ont eu lieux, à l’insu de leurs familles et de leurs avocats. Une source et une personne proche de l’un des prisonniers, a déclarée  qu’elle  n’a été informé du transfert, qu’à travers les médias, ce n’est  qu’après qu’elle a assuré, les suivis de visites de prisons  cette semaine, qu’elle a découvert que les prisonniers avaient étés transférés, secrètement à la prison d’Evin.

Cela fait deux mois que les familles des prisonniers politiques, n’ont pas reçu de réponse adéquate des autorités, a leurs questions et demandes. Le Bureau du Procureur leur a dit qu’il ne savait  rien sur la question puisque cela est directement lié à la prison, et que rien n’avait été déposé contre les 4 prisonniers, au tribunal révolutionnaire de Téhéran.

Shabnam Madadzadeh, la sœur de Farzad Madadzadeh, qui purge une peine de prison cinq années a enfin pu rencontrer son frère, en présence de son interrogateur. Pendant une courte visite, rendue à Farzad, qui   a lui a dit qu’il est détenu dans le quartier 240 d’Evin, et que les charges retenues contre lui, avaient comme motifs  des  » actions contre la sécurité nationale ».

Ces quatre prisonniers  s’étaient vus déjà refusés, leur demande de libération provisoire, avant même les troubles postélectoraux  du 12 Juin 2009. Shabnam Madadzadeh  a déclaré à sa famille que son frère Farzad Madadzadeh, n’était pas affecté mentalement, de ces conditions de détention, mais qu’il avait  perdu beaucoup de poids, et que les matons et les forces répressive de sécurité, d’Evin  ne lui permettent pas de porter ses lunettes.

Behrouz Javid-Tehrani est incarcéré depuis mai 2005 et a été condamné à 7 ans de prison. Saleh Kohandel et Mansouri  purgent respectivement leurs 10 et 17 années de peines de prison .

Lire  en Persan

http://www.rahana.org/archives/43413

En anglais sur

http://www.freedomessenger.com/archives/32218

_______________________________________________

soliran paris  contact – nomore@riseup.net

_______________________________________________

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s