Prison d’Evin graves problèmes de santé pour les prisonniers politiques, Payman Karimi et Hassan Farji

Prison d’Evin graves problèmes de santé pour les prisonniers politiques, Payman Karimi et Hassan Farji.

-Payman Karimi est en danger de la cécité; et Hassan Farji risque un infarctus à tout moment.

-20 août 2011 – Les conditions de survies médicales, de deux prisonniers politiques, enfermés dans la section 350 de la prison d’Evin.*1. Ont étés rapportées comme critiques, par de nombreux observateurs en Iran. Le prisonnier Payman Karimi souffre de diabète, et risque de perdre complètement la vue; Hassan Farji un autre prisonnier d’Evin, a lui été victime d’une crise cardiaque, qui lui ont fait perde l’usage de la parole, et sa mobilité.
Selon un rapport publié, par le collectif et l’agence, de défense des droit Humains, Iranienne, Human Rights New Agency HRANA , Payman Karimi a été arrêté lors des événements et soulèvements populaires, qui avaient suivis, les dernières élections présidentielles, Iraniennes du 12 Juin 2009. Il a été transféré à l’hôpital de la prison il ya deux mois en raison d’un taux trop élevé de glucose dans le sang. Depuis son hospitalisation, Payman Karimi a connu de nombreux chocs diabétiques, qui lui font partiellement perdre la vision, Selon les médecins, si sa situation actuelle se poursuivait, et qu’il n’est pas plus correctement soigné, Payman Karimi risquerait de perdre la vue entièrement.

Par ailleurs, Hassan Farji un autre prisonnier politique souffre d’un certain nombre de problèmes médicaux, cardiaques et digestifs. Récemment, quand on lui à appris et confirmé , qu’il était condamné à 10  nouvelles années de prison, Hassan Farji , a été victime d’une crise cardiaque,  puis transféré d’urgence à l’hôpital Modaress, un répit de courte durée, puisque ces jours derniers, il s’est retrouvé de nouveau derrière les barreaux, à la prison d’Evin , depuis sa dernière attaque cardiaque, Hassan Farji a perdu la capacité de parler, et il ne peut plus marcher, une situation très grave,car  l’infirmerie de la prison, est incapable, de  fournir les soins nécessaires, à sa survie.

Mais le plus atroce de la situation, c’est que des codétenus d’Hassan Farji ont découvert; que l’administration pénitentiaire, l’avaient condamné a tort, à ces 10 nouvelles années prison, suite a une erreur de dossier judiciaire. une sombre histoire, d’homonymie et du  mélange de son dossier, avec celui d’un autre détenu, condamné pour trafics d’armes, qui porte le même nom que lui.
Malgré les avis du Médecin légiste, et celui du  bureau du coroner, de la prison d’Evin, qui ont délivré deux certificats indiquant que ces deux prisonniers, étaient incapables de tolérer l’emprisonnement en raison, de la détérioration, de leurs états de santé physique. le procureur de Téhéran, sur pressions des agents Vevakis du « ministère des renseignements » a refusé de tenir compte des avis médicaux, et décidé que Payman Karimi et Hassan Farji, resteraient en prison

lire aussi sur

http://www.freedomessenger.com/archives/32048

_______________________________________________

soliran paris

nomore@riseup.net

_______________________________________________

Notes

*1 Une des sections, les plus dures de cette prison, tristement célèbre de Téhéran

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s