L’Iran accepte de financer des bases militaires en Syrie pour aider la répression

L’Iran accepte de financer des  bases militaires en Syrie pour aider la répression

Selon le site, d’Algazeera,  et divers sites d’opposition syriens;  L’Iran a finalement accepté de financer un nouvelle base militaire, d’un million de dollars, sur la côte syrienne pour rendre plus facile, l’expédition  d’armes, et  d’autres matériels militaires et anti émeutes; entre les deux pays, selon des rapports transmis a des diplomates occidentaux, par des sites de l’opposition Syrienne.

Selon les termes de l’accord, qui a été conclu ,après, qu’une délégation de haut niveau syrien ce soit rendue à Téhéran, celui ci aurait pour but d’aider à l’élaboration et a la construction, de cet aéroport militaire dans la ville de Lattakia, qui serait achevé d’ici la fin de l’année prochaine.

L’objectif de cet accord est d’ouvrir une route d’approvisionnement, qui permettra à l’Iran de transférer du matériel militaire et anti émeute, directement à la Syrie. L’accord a été convenu à la suite d’une visite à Téhéran, en Juin dernier de  Muhammad Nasif Kheirbek, le  vice-président adjoint de la  Syrie, pour les affaires de sécurité, qui est un allié très proche, du clan du président Bachar al-Assad.

L’Iran et la Syrie ont connu  une alliance stratégique étroite, même si parfois celle ci, n’a été en fait que, purement ponctuelle ou de circonstances,  cet accord « tacite » a duré  pendant des décennies, il est fondé sur leur antipathie mutuelle envers l’Occident. En échange du soutien militaire iranien, la Syrie a longtemps, soutenu les efforts de Téhéran pour développer, la milice du Hezbollah pro iranienne, une force politique majeure dans les pays voisins du Liban.

Ces derniers mois, l’Iran a été profondément alarmé, par des protestations, des manifestations, grèves et soulèvements, post élections – 2009 à l’échelle nationale tant en Iran, que de celle qui se sont développées  en Syrie. Contre le régime dictatorial, de Bachar Al  Assad . Des diplomates occidentaux sur la base de rapports transmis par des opposants Syriens, affirment que l’Iran, a envoyé du matériel antiémeutes, à  Damas  afin d’aider Bachar Al  Assad, à reprendre le contrôle de son pays.

Cette aide au régime Syrien , comporte également des envois de techniques de surveillance et de renseignement visant a fliquer  l’internet Syrien, du même type que ceux, qui avaient étés fournis a l’Iran, lors des protestations post électorale de 2009-2010, avec  l’aide des multinationales européennes Siemens et Nokia*1,

Mais ces efforts iraniens de fournir un soutien « clandestin », ont subis plusieurs revers après que des responsables turcs, aient fait  intercepter, un certain nombre de livraisons d’armes, destinées à la Syrie. Ce qui n’empêche pas non plus pourtant, la Turquie qui dans ses relations avec l’Iran qui n’est pas à une contradiction, collabore parfois « officieusement » avec  l’Iran, comme on à pu le voir, lors de sa tentative conjointe ratée, avec les « gardiens de la révolution » de L’IRGC, d’attaquer le 16 juillet 2011 dernier, les bases de la guérilla Kurde Iranienne, du PJAK dans les montagnes de Qandil, situées aux frontiéres Iran-Irak,Turquie dans le Kurdistan Irakien.

Par ailleurs on sait aussi, que le numéro deux de la police Iranienne, le tristement célèbre Ahmad Reza Radan *2, celui la même qui fut responsable, de tortures, de viols et meurtres, de prisonniers politiques, quand il était directeur, du sinistre bagne et du camp de torture de la prison de Karhizak, agit en très étroite collaboration avec les services de répression syriens, en coordonnant les opérations de répression, d’éléments des « gardiens de la révolution » iraniens de L’IRGC, qui sont basés prés de ville de Homs et Hama en Syrie.

Notes:

*1 Au sujet de la coopération policière et répressive, du régime Iranien avec les entreprises Nokia et Siemens  relire cet article

En Iran, Nokia connecte la répression

http://blog.mondediplo.net/2010-03-05-En-Iran-Nokia-connecte-la-repression

 

*2 Au sujet des victimes de cet Ahmad Reza Radan relire les articles publiés sur le site, recensant les victimes de la répression en Iran, et particulièrement celles qui l’ont étés sous ses ordres direct

http://iranbodycount.blogspot.com/

Lire aussi sur:

http://www.freedomessenger.com/archives/31794

D’autres informations sur l’Iran en français

http://www.iranenlutte.wordpress.com/

http://www.soliranparis.wordpress.com/

http://www.iran-echo.com/

En anglais

http://www.revolutionaryflowerpot.blogspot.com/

_______________________________________________

soliran paris

nomore@riseup.net

_______________________________________________

 

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s