L’Iran reconnait évasivement ses défaites contre les guérilleros du Pjak

L’Iran reconnait évasivement ses défaites contre les guérilleros du Pjak

A la Memoire de Ehsan Fatahian Combattant Kurde Iranien du PJAK, Assassiné par pendaison le 12 Novembre 2009 par le régime fasciste de Khamenei et  Ahmadinejad.

 

Au moins six soldats Iranien des « troupes d’élite des Gardiens de la Révolution » de L’IRGC, dont un officier supérieur, ont été tués dans des affrontements, qui durent depuis maintenant plus d’ une semaine avec les combattants résistants kurdes Iraniens du PJAK à la frontière avec l’Irak, d’après  les dires de l’agence de propagande du régime, l’agence semi-officielle Fars news ,qui a enfin reconnue à demi mots,  l’ampleur des  combats. Par ailleurs  certains sites d’opposition y ont fait référence

Des rapports parvenus sur ces sites d’opposition indiquent, qu’un  officier supérieur à été tué dans les combats,   c’est un nommé Abbas Asemi qui est le plus haut commandant et général du régiment des  » Gardiens de la Révolution » de L’IRGC, de la ville sainte de Qom, une ville  importante dans le sud-ouest de l’Iran. Qui était aussi le fief de Khomeiny.

« Le général  Abbas Asemi , membre de la branche du corps des gardiens de la révolution, de la ville de Qom,a été tué avec cinq de ses soldats  dans des affrontements avec des rebelles terroristes du PJAK  ou Parti  pour  une  vie libre au Kurdistan, dans la zone de  la localité de Sardasht » a déclaré vendredi l’agence Fars news  , sans donner aucun autre détail.

Un communiqué officiel  des  » gardiens de la révolution » de L’IRGC à confirmé lui aussi officiellement, la mort du général Abbas Asemi dans une explosion, mais n’a pas précisé quand ni comment il avait été tué.
« Dans les récents affrontements avec le PJAK dans le nord de l’Iran, une voiture appartenant L’IRGC, a explosée, et certains membres de la Garde Révolutionnaire, dont le  général Abbas Asemi, ont étés tués« , a simplement indiqué ce communiqué très évasivement.

Les troupes iraniennes avaient lancée  une importante offensive, la  semaine dernière contre les combattants et guérilleros, du PJAK opérant à partir de bases-arrière dans l’Irak voisin. Le gouvernement régional autonome du Kurdistan irakien, à  exigé  mardi de  l’Iran l’arrêt de se incursions au delà de la frontière, après un commandant des « gardiens de la révolution » de L’IRG ai dit que les forces iraniennes avaient pris « contrôle total de trois des camps, du  PJAK à intérieur de l’Irak ».

A Téhéran, le commandant des forces des  » Gardiens de la Révolution »  de L’IRGC , le Brigadier-général Mohammad Pakpour, a exigé de Bagdad et des autorités régionales kurdes Irakiennes, d’ empêcher les combattants du PJAK  d’attaquer l’Iran. À partir du territoire irakien. Les combats avaient déjà tué deux soldats – un colonel et un capitaine – ET  blessé trois autres, selon des responsables de la sécurité à Téhéran. Qui ne se sont pas attardés dans leurs déclarations, sur les  bombardements, les tirs d’artilleries et de mortiers, contre les populations locales de ce zones frontalières entre l’Iran et L’Irak, et encore moins sur les destructions de villages, qu’ils y ont commises.
En réponse le porte parole du PJAK a déclaré, que deux de ses combattants ont étés tués,  et que quatre autres blessés. Et que ses combattantes homme et femmes*1,  continueraient de se défendre, contre les agressions armées, des forces iraniennes qui les  ont bombardées  à plusieurs reprises les districts frontaliers de la région kurde d’Irak.

Des fusillades et les bombardements continuent dans la région frontalière montagneuse, malgré un avertissement , datant déjà  du 3 Juillet 2011, dit  par le président du Kurdistan irakien, Massoud Barzani, et sommant l’Iran d’arrêter ses incursions, armées et violentes en territoire Kurde Irakien

Plus tôt ce mois-ci,  l’officine de propagande du régime,  Fars  news , avait cité un haut responsable iranien militaire accusant Massoud Barzani de  « donner 300 000 hectares de terres a un  groupe terroriste Kurde séparatistes, à l’insu du gouvernement central à Bagdad ,et que L’Iran se réserve le droit de cibler et de détruire les bases terroristes du PJAK dans les zones frontalières, car ce groupe effectue des opérations terroristes contre la nation iranienne, avec le soutien du gouvernement régional Kurde irakien. »

Comme l’Irak et la Turquie, l’Iran a une importante minorité kurde, vivant principalement dans les zones nord-ouest et ouest de la « République islamique ».

L’Iran et l’Irak ont ​​combattu une guerre atroce, qui a durée  huit ans dans les années 1980, mais depuis le renversement de Saddam Hussein 2003, les  relations de l’Irak et de l’Iran s’étaient parait-elles  « améliorées ». on en a d’ailleurs vu les tristes  résultats, quand l’armée irakienne « libre »  a massacré des réfugiés Iraniens du camp d’Ashraf au nord de l’Irak, sous l’œil des GI’s qui ont laissés faire.

*1 Note

Les femmes combattantes, et qui plus est  qui combattent aux cotés de leurs camarades masculins, sont nombreuses et occupent de hautes  et d’importantes responsabilités politiques, au sein de la guérilla du PJAK, ce qui rend encore plus agressifs  à a leurs encontre, les « gardiens de la révolution » de l’IRGC Iraniens, à la solde de la dictature de Khamenei.

Des « gardiens de la révolution » qui ne supportent évidemment pas, chauvinisme « male » oblige  d’avoir en face d’eux, des combattantes du PJAK, courageuses et déterminées qui  savent très bien se  battre contre eux, aux cotés de  leurs camarades hommes  sur un même pied d’égalité,

Lire aussi

http://www.freedomessenger.com/archives/30985

http://supportkurds.org/news/iran-villages-in-kurdish-area-are-hit-by-iranian-artillery/

http://www.kurdishinstitute.be/francais/droits_de_lhomme/1922.html

Chaine Tv du PJAK

http://www.youtube.com/user/4FreedomFighters

histoire du PJAK

http://www.kentimmerman.com/news/2007_1016_pjak.html

D’autres informations sur l’Iran en français

http://www.iranenlutte.wordpress.com/

http://www.soliranparis.wordpress.com/

http://www.iran-echo.com/

En anglais

http://www.revolutionaryflowerpot.blogspot.com/

________________________________________________________

soliran paris

nomore@riseup.net

________________________________________________________

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s