Disparition mystérieuse de Maryam Majd photojournaliste sportive

 

Maryam Majd une photojournaliste, et militante des droits des femmes, qui a menée des campagnes pour que les amatrices de football féminin, puissent êtres à être autorisées à assister aux matches dans les stades, à disparue.

Maryam Majd, 25 ans, a disparue depuis presque deux semaines , a l’heure ou cet article est écrit , elle serait détenue, par les agents, des forces répressives de sécurité, elle devait d’embarquer sur un vol, allant de Téhéran à Düsseldorf, en Allemagne, où elle devait couvrir la Coupe du Monde Féminine de la FIFA.

 

Petra Landers, un ancien footballeur allemand qui avait invité Maryam Majd à la rejoindre en Allemagne , pour participer et coréaliser un projet de livre sur le sport féminin, a déclaré qu’il n’avait eu aucune nouvelles d’elles depuis plus d’une semaine, et qu’il n’avait pu avoir aucune confirmation de la part de Maryam,quand a sa date d’arrivée finale à Düsseldorf.

« J’ai attendu pendant des heures dans l’aéroport, mais j’ai finalement découvert que Maryam n’était même pas au fond de l’avion, ni dans les dernières places assises de celui ci « La dernière fois que je lui ai parlé, elle était à l’aéroport de Téhéran, et attendue à bord de l’avion, depuis et je n’ai pas été en mesure de communiquer ni avec elle, ni sa famille. » à déclaré au journal Guardian, Petra Landers

 

Maryam Majd, s’est spécialisée dans la photographie de sport, bien que ses photos d’athlètes féminines fussent habituellement, et régulièrement censurées dans les médias officiels Iraniens.

Shadi Sadr, une militante éminente, des droits femme en exil à Londres, a déclaré: « Nous sommes presque sûr qu’elle a été arrêtée, mais la question est de savoir pourquoi les autorités en Iran refusent de nous donner toutes, les informations à son sujet, cinq jours après sa disparition ».

Beaucoup de figures de l’opposition, et de militant-sont politiques, et de personnes, sont régulièrement, embarquées, interrogées ou arrêtées à l’aéroport de Téhéran, depuis l’élection présidentielle contestée de Juin 2009. Maryam Majd à participé de nombreuses campagnes, pour permettre aux femmes de regarder et d’assister à des matchs de football dans les stades. Il faut savoir que les femmes en Iran sont interdites de stades , et qu’elles n’ont pas le droit de voir des matchs sportifs, quelque soit le sport pratiqué, avec comme prétextes et « excuses » du régime, dans l’application de ce règlement d’apartheid sexiste, « qu’elle pourraient y subir des violences et des insultes, et tenter les hommes »

« Maryam est l’une des rares femmes photographes sportives en Iran; et parce qu’elle est une femme, elle avait un accès exclusif aux sports des femmes, elle est capable d’attirer beaucoup d’attention envers les femmes sportives dans le pays », a déclaré Shadi Sadr.

 

Les sportives en Iran sont tenues, de se couvrir de la tête aux pieds, mais, malgré les restrictions et des règlements sexistes édictés par le régime, elles sont et restent très actives dans les compétitions internationales. Malgré cela sur les télévisions d’État ne sont jamais diffusées des images de sportives Iranienne, qui ne seraient pas couvertes des pieds a la tête, selon les préceptes religieux des mollahs, les chaines d’Etat Iraniennes censurent également régulièrement les images de compétitions internationales féminines.

Récemment l’équipe d’Iran de football féminine, a été interdite de séjour a l’étranger, et de participer à une qualification olympique internationale, après que la FIFA ai décidé qu’obliger une sportive à jouer, couverte des pieds à la tête, était contraire aux droits d’égalité des femmes, et aux règlements internationaux.

Mahmoud Ahmadinejad avait violement réagi contre les décisions de la Fifa et l’avait qualifié d’organisation de « dictateurs et colonialistes » clamant qu’il allait porterait plainte, devant les instances sportives et olympiques internationales; de cette décision.

 

Hors-jeu, un film de 2006 réalisé par le cinéaste Iranien  Jafar Panahi qui a été condamné à six ans de prison ,et à qui ont à interdit de faire du cinéma pendant 20 ans- racontait l’histoire d’un groupe de filles Iraniennes courageuses, qui tentaient d’entrer clandestinement dans un stade, pour regarder un match de qualification de Coupe du Monde, au cours duquel l’Iran était parmi les pays participants et représentés.

http://www.freedomessenger.com/archives/29471

http://www.guardian.co.uk/profile/saeedkamalidehghan

http://www.guardian.co.uk/football/2011/jun/06/iran-women-olympic-strip

___________________________________________

soliran paris

nomore@riseup.net

____________________________________________

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s