Iran vers de nouveaux moyens, contre le net réprimé par la dictature

Iran vers de nouveaux moyens, contre le net réprimé par la dictature

Simple bonnes intentions ou intox lancée par les gouvernements occidentaux, quand on sait comment ils sont complices a plusieurs degrés de cette dictature, qu’est l’Iran de Khamenei.

Les occidentaux parlent de livrer des « valise internet » qui permettraient de se connecter au Net, de manière non filtrée, via les réseaux sans fils satellitaires. Un peu a l’instar des clés Usb « liberty Keys » contenant des Kits Tor tout en un, qui avaient étés diffusés, clandestinement en chine, et Iran et dans d’autres pays, vivant sous la coupe de régime dictatoriaux.

Des millions d’Iraniens ont vécu sous un niveau intense de filtrage des accès à l’Internet ,  ils subissent toujours des  systèmes de surveillance avancés, qui durent depuis des années, avec la complicité avérée, entre  la dictature des Khamenei et Ahmadinejad,  et celles de multinationales des télécommunications occidentales,, on se souvient de l’aide d’entreprises comme Nokia et  Siemens, apportées au régime (une campagne de boycott des produits, fabriqué par ces deux multinationales continue d’ailleurs en Iran, comme dans le reste du monde) une aide qui a permis au régime d’arrêter et d’emprisonner ,des centaines d’internautes qui avaient témoigné de la brutalité du régime, lors des soulèvements de l’été 2009.

Selon de nouveaux rapports, qui nous parviennent , les Iraniens vont  peut-être bientôt bénéficier d’une nouvelle technologie, qui contournerait la censure. Technologie qui serait « accordée gracieusement » au militants et opposants, du régime dictatorial actuel.
Gageons que ces intentions de bonne volonté affichées par les gouvernements occidentaux, et américains ne soient pas une nouvelle intox, envoyée au peuple Iranien, qu’ils n’ont soutenus que du bout des lèvres, lors des émeutes et des soulèvements du 12 juin 2009 comme pendant  ceux de l’Achoura, et du dimanche sanglant du 29 décembre.2009 , comment ne pas avoir de doutes, quand  on connaît les velléités  gouvernementales occidentales, à  vouloir elle mêmes filtrer, les sites de médias libres, les blogs, les réseaux sociaux; jugées par ces mêmes dirigeants politiques occidentaux , comme trop « remuants »  ou trop « subversifs ». ( particulièrement en France avec des lois comme l’Adopi, ou la Lopsi, et d’autres projet législatifs visant a vouloir fliquer le net français).

 

La semaine dernière, selon  le journal le New York Times, il  a été  rapporté que « Barack Obama mènerait un effort mondial visant à  sortir de l’ombre, des zones entières du réseau Internet mondial, qui sont  sous contrôle, de pays aux régimes extrêmement répressifs ».
Tout le monde sait depuis les débuts, du printemps Arabe, que les systèmes de téléphonies mobile, le net, les réseaux sociaux, les blogs on fait beaucoup pour la chute de dictatures, comme celle de Ben Ali, ou encore celle de Moubarak. Le gouvernement américain prétend donc avoir inventé, a l’intention des cybers activistes, une « valise internet » prête a l’emploi, et qui serait capable de se connecter aux réseaux sans fils (ou par ceux par satellites) ; une super « valise internet » très sophistiquée, qui passée en contrebande, permettrait de se connecter a l’internet sans fil, de n’ importe où sur la planète.

« Il y à un certain nombre de groupes de recherches, travaillant sur des outils de contournement, et d’alternative numérique, et  solutions de réseaux pour permettre , de contourner  la censure sur Internet dans le monde »  a déclaré  Mehdi Yahyanejad, l’un des co-fondateurs, de Balatarin.com, un site d’opposition populaire Iranien, qui a joué un rôle pivot,dans la mobilisation des manifestants, de l’après Juin 2009 , et lors de l’ élection présidentielle contestée du 12 juin 2009. Or nous savons tous que cela effraye très sérieusement le régime , surtout quand comme nous allons le voir plus bas, nous apprenons  que les responsables les plus durs, de la dictature, rêvent maintenant de construire un  réseau internet a usage uniquement interne, une version du net qui lui permettrait facilement, de se couper, du reste du monde extérieur, une sorte d’intranet Iranien a l’échelle du pays, avec quelques « portes de sorties vers l’extérieur ».

« L’espoir est que au moins les nouvelles de ces efforts diminuerait la volonté du gouvernement iranien ,d édicter un type de réseau Internet national, qui serait coupé du reste du monde », a déclaré  Mehdi Yahyanejad.

Ces dernières années, l’Iran, à agressivement étendu son contrôle sur l’Internet. En 2010, les autorités iraniennes ont annoncé la création  d’une « police Internet » qui a contribué à des centaines d’arrestations dans tout le pays.

Le pays a également longtemps cherché à créer un « Réseau National Internet » pour séparer les Iraniens des réseaux du World Wide Web, un projet qui à coûté quelque 1,5 milliards de dollars, à la dictature.

Depuis les élections contestées du 12 juin 2009 l’opposition iranienne, et les dissidents ont utilisé l’Internet comme une force mobilisatrice contre la dictature, l’internet a également servi a tout les appels a manifestation , à dénoncer les méfaits et les crimes du régime, et plus généralement contester les récits et les mensonges dominants, de la propagandes et des bobards de l’État Iranien, et de ses médias par satellite. Véhiculées par les officines du régimes, comme l’Irib, press Tv.ir, l’Irna, ou encore l’agence « semi officielle » Fars news.

La police d’Internet en version Iranienne, à déclaré l’un des principaux chefs de la police nationale de l’Iran, Esmail Ahmadi Moghaddam,(qui est aussi le beau frère d’Ahmadinejad,)

http://www.irancrimewatch.com/index_en.php?person_id=51
-Est ostensiblement chargée de «la lutte contre les crimes liés à Internet,et sert à protéger, les actifs, les intérêts et les secrets nationaux elle a très bien compris que les les réseaux sociaux sur Internet ont contribué s, à faire payer un lourd tribut de discrédit, de troubles, et de sédition dans le pays ».

Moghaddam a également déclaré. Le 4 mars denier, que le ministère de la Communication et de la Technologie Iranien préparait l’avènement d’un  Internet National qui serait un remplacement au World Wide Web. Que celui ci serait en principe, opérationnel dans 18 mois,et quasiment achevé pour la fin 2012. On peut craindre beaucoup de cette déclaration, quand on connaît la brutalité de Moghaddam, et de ses faits de répression criminels, qu’il à commis lors des soulèvements,de Juin et Décembre 2009 , car beaucoup d’observateurs du Net pensent que l’Iran , est en train de mettre la un plan très ambitieux,visant à isoler d’avantage le pays du monde extérieur, même si d’autres observateurs nous dise que ces mesures, seraient irréalistes que coûteuses.

Cyrus Farivar par exemple : Un Iranien qui est auteur du livre « the Internet of Elsewhere » a déclaré a divers journaux américains que « L’Iran, à la différence d’autres pays qui ont accès très restrictif à l’Internet – comme La Corée du Nord, ou dans une moindre mesure, Cuba ou la Birmanie – est un pays avec une économie internationale qui fonctionne,de manière très étroitement connectée au reste du monde, Il serait très difficile pour l’économie du pays de se passer de la toile internationale .Rappelez-vous, que le taux de pénétration de l’Internet en Iran,est d’environ 35 pour cent – cela implique qu’un Iranien sur trois est connecté net . Cela fait beaucoup de monde même si l’Iran reste capable de construire un réseau Internet national ,qui n’est pas impossible, même si la tache serait difficile ».

 Gardez à l’esprit que tous les FAI (fournisseurs de services Internet) en Iran sont actuellement contrôlés par le gouvernement ;et le gouvernement iranien détient beaucoup de pouvoir sur eux ».
A- t’il finalement conclu. Avant d’ajouter « Non seulement ils peuvent filtrer, censurer, surveiller l’Internet iranien, mais ils peuvent le ralentir » (comme ils le faisaient en Juin 2009), « et en théorie l’éteindre complètement si le régime le voulait. C’est la raison pour laquelle je dis, que si ça que ce serait difficile à faire, , ce ne l’est pas pour une raison technique, mais plutôt pour une question économique et sociale ».

D’autres voient l’Iran comme s’appuyant sur les politiques plus restrictives, à l’instar de pays comme la Chine, avec toutefois des différences significatives. Selon certains observateurs et analystes du Net.

« La Chine est beaucoup plus ouverte que l’Iran,pour se connecter au monde d’aujourd’hui via le net et à des les activités Internet ,dont des dizaines sont cotées sur les marchés boursiers d’autres États qui peuvent soutenir,à ses besoins domestiques ». a déclaré Isaac Mao, un militant chinois  directeur de la Fondation « Social Brain Foundation » basée à Hong Kong.

« Il est peu probable de voir Chine se séparer du monde, ni de la voir maintenir son système de censure , du Net pendant encore beaucoup d’années. Dans cette pratique, l’Iran est plus semblable, à la Corée du Nord  que notre pays».

Ehsan Norouzi, un autre militant de l’Internet ,et journaliste iranien, a déclaré au site du journal de l’IPS que la guerre Internet de l’Iran, contre son peuple, et contre le monde n’est pour lui, juste une guerre idéologique.

«Le gouvernement iranien n’a rien à offrir ,sauf sa rhétorique, et des falaises vis-à-vis des actions qui pourraient changer l’équation, comme l’Internet par satellite, ou tout autre chose .Mais ce sont aussi les médias étrangers qui font tout ce bruit a ce sujet, et c’est exactement ça, que le gouvernement iranien veut entendre », a ajouté Ehsan Norouzi. « Quand au régime il veut continuer à nous faire croire, qu’ils va présenter au monde, quelque chose de nouveau qui contiendrait toutes ses idéologies ».
Actuellement, presque tous les sites et les blogs,qui critiquent le gouvernement, les sites de réseaux sociaux tels que Facebook,Twitter, YouTube et même un grand nombre d’autres site traitant de la vie quotidienne,sont filtrés et quasiment interdits d’accès à l’intérieur de l’Iran. Comme on pourra le lire dans les traductions en anglais du site Iranien Azad Cyber

https://www.azadcyber.info/articles/category/english
Un site qui donne également aux internautes Iraniens quelques régles de sécurité Internet de base, pour se protéger du flicage du Net de la « république islamique».
A Wikibook on Bypassing Censorship, ou Un Wikibook pour Contourner la censure
Téléchargeable via


https://www.azadcyber.info/articles/2138

https://howtobypassinternetcensorship.org/

Même si le sujet fait débat ; chez de nombreux réfugiés politiques, en exil,à l’étranger, peu enclins a vouloir collaborer avec nos prétendues « démocraties  occidentales » qu’il jugent complaisantes,et usant d’un double langage avec le régime de Khamenei et Ahmadinejad. D’autres activistes, et réfugiés politiques iraniens, exilés aux États-Unis,ont demandés, à plusieurs reprises,au gouvernement américain de leur fournir un soutien financier, visant à contourner ,les systèmes de filtrage coûteux mis en place en Iran. Ils ont également demandé au gouvernement, américain de fournir un système Internet par satellite,par lequel les gens pourraient, accéder à l’Internet sans crainte d’être identifiés.

« Comparé à ce que l’Iran dépense, pour freiner, les accès des personnes à l’Internet, ce que dépenseraient les États-Unis ; pour développer, cet internet par satellites , coûterait bien peu » ; a déclaré un analyste de la sécurité du réseau de Téhéran a déclaré au site du journal de l’IPS, sous couvert d’anonymat.

« L’Iran a pu acquérir l’équipement nécessaire pour améliorer son niveau de restrictions, sur l’internet, même si le pays subit de sévères sanctions économiques, qui vont toujours de l’avant, mais ce que les Américains prétendent faire dans la lutte contre l’Internet, filtré et bloqué par le régime iranien, en termes de échelle et d’efficacité, est pauvre et politiquement peu motivé », a conclu l’analyste.

A suivre

 

 

__________________________________________

soliran paris

nomore@riseup.net

___________________________________________

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s