Pressions maximales accrues pour Les prisonniers politiques transférés à la prison de Ghezel Hessar

Pressions maximales  accrues pour Les prisonniers politiques transférés  à la prison de Ghezel Hessar

Des sources bien informées, ont transmise des nouvelles au  site de la Campagne internationale pour les droits de l’homme en Iran, elles indiquent que plusieurs prisonniers politiques et prisonniers d’opinion, ont été transférés à la prison de Ghezel Hessar à Karadj, et  qu’ils  sont actuellement détenus dans des conditions très difficiles dans cette prison, alors même  que beaucoup de ces prisonniers sont encore en  » détention temporaire » et que beaucoup d’autres n’ont pas reçus  de condamnations définitives.

la Prison de Ghezel Hessar  est connue, pour abriter  un majorité de prisonniers , détenus  pour des accusations de drogue , elles  est désignée par le régime comme une prison réputée pour y enfermer  des  « criminels endurcis ». Une source bien informée a transmis au  site de la Campagne internationale pour les droits de l’homme en Iran, que compte tenu du type de prisonniers gardés à l’intérieur, de la  prison  de Ghezel Hessar, la vie du prisonnier politique  Mohammad Pour Abdollah, et une dizaine d’autres prisonniers politiques sont en danger.

Une autre source fiable  venue de  l’intérieur de la prison de Ghezel Hessar a indiqué, au site de Campagne internationale pour les droits de l’homme en Iran , qu’un prisonnier politique Amir Latifi a avait été poignardé par un autre prisonnier,  Amir Latifi à  subi des blessures graves, et a été transféré  à l’infirmerie de la prison. pour  l’ I.c.h.r.i    le site de la Campagne de défense  des droits humains Iranien , ces  transferts  de prisonniers politiques dans des prisons similaires et réputées pour leur dureté , ne sont qu’un des outils du régime pour exercer une pression maximale sur les prisonniers politique, et de conscience. Et tenter ainsi de les « briser ».

Il ya actuellement des milliers de prisonniers détenus, à l’intérieur de la prison de Ghezel Hessar.  La situation de cette prison , fait  que les prisonniers y vivent  dans des conditions dramatiques en termes d’hygiène, de conditions de santé et de sécurité ,malgré le fait que selon les procédures de l’organisation de l’administration pénitentiaire, des  prisons Iranienne , les prisonniers politiques devraient êtres en principe, séparés des détenus dits de « droit communs » et qu’ils devraient  êtres détenus dans des quartiers , qui leurs sont réservés.*1

D’autres rapports non officiels transmis au site de l’I.c.h.r.i, indiquent que des exécutions secrètes de prisonniers accusés de » trafic de drogue », auraient déjà eues lieux dans  cette prison de Ghezel Hessar. Il ya également eu de nombreux cas documentés, et de témoignages, qui  indiquent que de viols contre des détenus y ont étés commis, selon les dires de l’administration pénitentiaire de cette prison, celle ci  admet qu’elle est surpeuplée « au delà de ses capacités «  L’établissement pénitentiaire détient cinq mille détenus condamnés à mort. et des centaines de prisonnier dits de « droits communs ».

Pour l’ I.c.h.r.i  l’acte illégal de transférer des prisonniers politiques ,à eu lieu au cours de leur « détention provisoire », ce  qui signifie que ces personnes n’ont pas encore été jugées, reconnues coupables ou condamnées.

Suite à des affrontements dans la prison de Ghezel Hessar,  le 14 Mars 2011, des dizaines de prisonniers ont été tués par des gardes spéciaux  des forces répressive, ont ouvert le feu sur les prisonniers. Les statistiques et des déclarations  officielles de l’administration pénitentiaire Iranienne,  ont affirmées que  il y aurait eus « que »  14 décès au cours de ces affrontements, mais des sources bien informées ont déclarées au site de l’ I.c.h.r.i  , que le chiffre serait supérieur a celui des sources de l’administration pénitentiaire.

Le site de la  Campagne internationale pour les droits de l’homme en Iran demande un examen indépendant des événements qui ont eu lieu le 14 Mars 2010 à l’intérieur de la prison de Ghezel Hessar. le site de l’ I.c.h.r.i   exige en outre des informations transparentes, et détaillées sur les exécutions arbitraires, et secrètes des dizaines de détenus , accusés de « trafic de drogues »,  l’ I.c.h.r.i  exige de savoir le nombre exact  d’exécution qui se sont déroulées a Ghezel Hessar, les raisons pour lesquelles ces exécutions, et comment  celle ci  ont été effectuées. l’ I.c.h.r.i  demande une révision immédiate des conditions déplorables ; faites a tous les prisonniers, et en particulier aux  prisonniers politiques, détenus  à l’intérieur  cette  prison .

Lire aussi sur

http://www.iranhumanrights.org/2011/04/ghezel-hessar-transfer/

Notes

*1 Un des spécialité des matons et des directeurs,  des prisons Iranienne, est de briser  et de saboter toutes les solidarités , qui  pourraient exister et se créer,  entre détenus politique, et ceux dits de « droits communs » pour cela tout les moyens sont bons, comme  par exemple de faire courir des bruits et des mensonges, sur les prisonniers politiques sur des « avantages » qu’ils auraient par rapport a d’autres détenus,, ou de monnayer certains avantages avec certains détenus, pour qu’ils tabassent voire même assassinent d’autres de leur codétenus.

________________________________________

soliran paris

nomore@riseup.net

________________________________________

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s