Londres grève de la faim de quatre réfugiés iraniens menacés d’expulsion.


Londres grève de la faim de quatre réfugiés iraniens menacés d’expulsion.

24 avril 2011

Quatre Iraniens, dont un garçon de 17 ans, sont en grève de la faim , et se sont cousu les lèvres avec du fil de pêche pour protester contre les plans du ministère de l’immigration du gouvernement britannique de les renvoyer, et de les expulser à Téhéran.

Les hommes, qui sont parmi ces six manifestants, n’ont pas mangés depuis 16 jours, ces camarades iraniens disent avoir été battu, torturé et violé dans le cas d’un d’entre, après avoir pris part à des manifestations anti-régime qui avaient balayé l’Iran en juin 2009. Ils affirment que, bien que leur vie serait en grave danger en Iran, s’ils étaient expulsés, et que toutes leurs demandes d’asile , ont étés systématiquement rejetées et ignorées, par les autorités du Royaume-Uni , pays ou ils ont cherché refuge depuis l’an dernier.

  « Nous nous somme  cousus la bouche parce que pour  nous, il n’y a pas d’autre moyens de protester », a déclaré Keyvan Bahari, 32 ans, qui a encore les marque des cicatrices sur son dos et ses bras de ce , des marques issues de 12  jours de tortures ou il s’était fait tailladé les bras et le dos, par des lames de rasoir ,par des membres des forces répressive et des agents des autorités iraniennes alors qu’il était encore  un étudiant en Iran . « Personne dans le Royaume-Uni nous écoute ou ne se soucie de ce que nous disons, et   nous n’avons pas d’autre choix que de  faire cette grève de la faim. »

 Bahari un autre gréviste de la faim est lui  un lutteur ancien champion qui a dirigé son propre centre de formation à Téhéran, affirme que les médias et le gouvernement du Royaume-Uni et des États-Unis l’avait encouragé lui et dizaines de milliers d’autres jeunes à se lever contre le régime, mais que maintenant  ces pays « se sont lavés les mains face a la répression contres les manifestants ».

 « j’était retourné a Téhéran pendant les événements, je voyait Obama et les autorités britanniques sur nos télévision par satellite illégales, qui nous encourageant jour après jour à continuer nos protestations« , a déclaré Bahari, qui est l’un des trois gréviste de la faim qui campent devant l’un des  chambres du ministère de l »immigration, situé au  centre de Croydon. il parle avec difficulté a cause de ses lèvres cousues-up, qui sont déjà infectés et très douloureuses, :  Bahari conclu difficilement sa déclaration en « Ils ont dit qu’ils nous soutiendraient si nous devions fuir l’Iran, mais maintenant que je suis coincé ici et que j’ai besoin d’aide, ils ne sont nulle part. »

Le témoignage effrayant d’un des autres grévistes de la faim:

 Mahyar Meyari, est l’un des plus jeune gréviste, c’est celui qui est agé de  17 ans qui campe dans la petite tente, située  à côté de celle de Bahari, se rappelle comment il a été violé et torturé,  après avoir été arrêté suite à une manifestation le jour des journée d’ al-Quds en 2009. « il m’ont  arrêté j’avais les yeux bandés dans un endroit inconnu où je suis resté pendant une semaine. plusieurs fois par jours je prenait des coups de matraques sur la tête,  plusieurs fois , ils m’ont aussi violés plusieurs fois » dit-il  avant de se taire livide.

les grévistes de la faim disent quand même faire une grève de la faim non sèche, et qu’ils boivent de l’eau de temps à autre; mais des médecins qui les suivent, affirment que leurs conditions de santé, pourraient rapidement se détériorer, s’ils continuent leur grève de la faim
Notes:

De nombreux anciens  prisonniers politiques Iranien, arrêtés au cours des protestations et du soulèvement de juin 2009, ont témoignés de nombreux cas de tortures suivies de viols, particulièrement violents, comme ceux qui eurent lieu dans la prison de Kahrizak la sinistre prison , située au sud de la capitale Iranienne,  ou de plus vingt prisonniers politiques sont mort dans  des circonstance tout autant atroces.
https://soliranparis.wordpress.com/2010/09/30/nouvelles-revelations-sur-la-prison-de-kahrizak/    

Sur cette grève de la faim de ces camarades iraniens menacés d’expulsion

http://persian2english.com/?p=21651

http://www.guardian.co.uk/world/2011/apr/21/iranian-hunger-stikers-sew-lips-uk-deportation

http://www.guardian.co.uk/commentisfree/2011/apr/22/asylum-system-britain?intcmp=239

______________________________________

contact soliran paris

nomore@riseup.net

_______________________________________

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s