Iran utilisation de gaz lacrymos a effet de peur contre les manifestants

Iran utilisation de gaz lacrymos  a effet de peur contre les manifestants

Un article publié par le site freedom messenger , confirme l’utilisation de nouveaux  gaz chimiques contre le peuple iranien pendant les manifestions  anti régime. Cette information recoupe celle de nombreux exilés Iraniens, qui ont fuit la répression pour  avoir étés identifiés par la police du régime politique la Vevak et ses agents qui quadrillent le pays , pour avoir participés aux manifestations post électorales du 12 Juin 2009 , ou un peu plus  tard,  aux des émeutes du dimanche sanglant de l’Achoura qui éclatèrent  le 27 décembre 2009 , ces exilés ont souvent témoignés que la  violence des gaz lacrymogènes utilisés par les forces répressive du régime Iranien, causaient de graves séquelles  pour les gens qui y avaient étés exposé, causant de graves troubles pulmonaires, oculaires,  et des séquelles qui peuvent durer plusieurs semaines dont on ne connait pas a long terme les effets sur la santé .

L’effet de ces gaz  ressemble assez à ceux utilisés par ceux de la Junte Fasciste au Honduras lors du coup d’état militaire qui eus lieu dans ce pays  au cours de l’été 2009, de nombreux Honduriens avaient aussi témoignés d’effets secondaires sur la santé,  ces témoignages indiquaient aussi qu’ils avaient  identifiés par les grenades tirées par les troupes anti émeutes de la Junte ,qu’elles étaient de fabrication Sud Américaine, on ne connait pas encore  par contre,  l’origine exacte de ces gaz  lacrymogènes, utilisés par les forces  répressive de la dictature de Khamenei même si certains exilés Iraniens on  affirmés qu’ils pouvaient être d’origine chinoises, la chine étant l’un des premier fournisseurs de matériel anti émeutes de l’Iran.  Via la société de matériel anti  émeute chinoise la Dalian Eagle-Sky Co il est plus probable qu’ils  soient aussi d’origines Iranienne  selon ce que nous disent d’ autres réfugiés politique  et organisations de défense  des droits de l’homme iraniennes en exil.

Sur la chine qui livre du matériel anti émeutes en Iran et la Dalian Eagle Sky company ont sait maintenant que celle-ci a livrée entre 4 a 5 canons a eau Anti émeute a l’Iran et qu’elle a fourni des uniformes aux troupes anti émeutes du régime

http://observers.france24.com/fr/content/20100101-chine-livre-iran-vehicules-anti-emeute-police-manifestation-commerce

http://sohrabestann.blogspot.com/2009/12/blog-post_3677.html

Le  site du Centre d’information des  médecins iraniens » a écrit une  longue lettre à Ban Ki Moon, le secrétaire général de l’ONU qui  demande aux Nations Unies d’agir immédiatement afin d’arrêter l’utilisation de gaz chimiques destructeurs  utilisé par la police anti-émeutes du régime Iranien. Dans les manifestations et les protestations qui durent depuis le 12 Juin 2009.

 

Cette lettre, souligne les dangers immédiats et à long terme dus a  l’utilisation de ce type de gaz contre les manifestants et les citoyens ordinaires, mais  aussi les dangers qu’ils représentent pour l’environnement, une demande a été faite d’envoyer un groupe d’experts  en Iran afin de déterminer les dimensions de l’ utilisation de ces gaz dangereux qui sont  présent dans des grenades lacrymogènes  tirées en direction des manifestants dans les rues. Ces gaz  sont maintenant décrits par les Iraniens  et des médecins  locaux comme des   « gaz à effet de peur ».

Témoignage et lettre d’un médecin Iranien

-A monsieur le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies

Monsieur. Ban Ki Moon

Comme vous avez pu entendre dans les  dernières nouvelles parues sur l’Iran  les jours derniers, les forces de sécurité Iraniennes  ont eu recours à un nouveau type de gaz chimiques n utilisée contre les manifestants en Iran. Ces gaz sont source de grande préoccupation pour moi et mes collègues en raison de leur natures  destructrices, à la fois pour les êtres humains et pour l’environnement.

Ces gaz sont issus de l’expérimentation de produits chimiques et biologiques  développés dans des centres de recherche situés dans le centre de l’Iran  qui existent depuis la guerre  Iran Irak. Ils ont d’abord été utilisée et   « expérimentés  » dans les rues comme  au cours des manifestations  de juin 2009  Leurs  utilisations était assez  limitée à l’époque. Mais ces jours derniers et surtout depuis  les 14 et 20 Février 2011  lors des dernières  manifestations de rue  ils ont été fortement utilisés contre les Iraniens.

Il existe deux type de gaz lacrymogènes utilisé en iran, l’utilisation régulière de ces grenades de  gaz lacrymogènes composées principalement de soufre mélangé a de l’acide sulfurique provoque la création de graves  brûlures ,dans les yeux et les zones nasales,  l’utilisation de tels gaz est un acte inhumain et inapproprié.

Pour le premier type de grenades utilisées en raison de leur courte demi-vie, ces gaz ne sont pas trop inquiétant. , le plus inquiétant est l’utilisation d’un deuxième  nouveau type de grenades lacrymogène qui contiennent  de nouveaux gaz chimiques,  qui en plus de gaz lacrymogènes, contiennent dans leurs les ingrédients des agents toxique comme  DU nitrate de  Pheninalin du nitrile de chlorobenzaldoxim des extraits de gaz neurotoxiques comme le sarin, le Souman. du phosphore, des produits qui provoquent   un effet de peur chez les personnes exposées  qui en ont étés  victimes , de ces  pluies  jaunes  qui  sont extrêmement  toxiques , dans certains cas ils peuvent provoquer des symptômes graves chez les victimes, comme des vertiges, des douleurs thoraciques, de graves maux de têtes,  l’impression de voir double ou la perte momentanée  de la vision, l’épuisement , des nausées, des vomissements  de sang, des  douleurs intestinales,  l’écoulement en excès  de salive par  la  bouche, des douleurs musculaires sévères.

 

Dans de nombreux cas les tests sanguins effectués par nos collègues Iraniens, sur les traces  qu’on gardées  en elles des victimes , nous avons trouvée que c’était pour certain des trace de  gaz a base de  nitrate de  Pheninalin,  et de soufre  que nous avons détectés dans leur sang mais aussi dans les cours d’eau. Ils peuvent aussi avoir à long terme produire des effets sur les humains  et déclencher des cancers. Mais aussi en raison de  durée de vie, très longue  dans le temps ces produits chimiques peuvent aussi ressurgir dans les eaux de pluie

Nos collègues dans les cliniques et centres d’urgences Iraniens, ont remarqué que malgré le fait que plusieurs jours se soient déjà  écoulés depuis les événements  14du  Février 2011,  les effets de ces gaz n’ont pas diminué sur le cas plusieurs victimes que nous avions soignées, nous suivons avec préoccupation et inquiétude  ces symptômes qui perdurent pour beaucoup d’entre elles.

 

Depuis le 14 février  nombreuses victimes qui ont étés exposées a ces gaz lacrymogènes se plaignent de vomissements,  de cracher du  sang,  d’avoir des nausées et des douleurs musculaires sévères, elles ont publiées de nombreux témoignages  sur des réseaux sociaux comme Twitter et Facebook. Cela confirme l’utilisation de ces gaz chimiques sur une large échelle à travers le pays.

Selon la Convention de Genève de 1925,  dont l’Iran est également signataire, l’utilisation d’armes de  guerre chimique et biologique est  illégal, surtout quand ont sait que ces armes et ces gaz ont utilisées dans les rues et les places publiques, ou elles ont touchées des femmes et des enfants qui  pour certains ne participaient même pas aux protestations.

Par conséquent en fonction de vos responsabilités en tant que Secrétaire générale des Nations Unies  alors que nous approchons de l’anniversaire  de l’utilisation d’armes chimiques par le régime irakien lors de la guerre Iran Irak  qui furent utilisées contre le peuple de Helebcheh, je vous demande que preniez des mesures immédiates pour faire cesser l’utilisation de gaz chimiques. Nous  vous demandons s’il vous plaît envoyez un groupe d’experts internationaux, pour évaluer les effets de ces gaz sur les personnes et sur l’environnement.

Docteur Mohammad-Kazem Attari

Chef de la direction du Centre d’information des médecins Iraniens

Lire aussi en anglais sur ;

http://www.freedomessenger.com/?p=23744

Et en Persan sur  le site

http://www.hriran.com/

_________________________________

contact soliran paris

nomore@riseup.net

_________________________________

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s