Deux Kurdes iraniens exécutés pour des raisons inconnues

Deux Kurdes iraniens exécutés pour des raisons inconnues

Soran dans le Kurdistan irakien: La peine de prison de Lawand allait finir l’année prochaine. Sa fille de 15 ans et son fils de 10-ans avaient cochés plusieurs cases d’un calendrier qui est accroché sur un mur de leur maison, marquant les  jours avec l’espoir de voir leur père de retour. Ce rêve ne s’est pas réalisé.

Lawand Yusuf Mirza, 32 ans, et son frère Yusuf Syamend Mirza, 31 ans, ont tous deux été exécutés le 10 Octobre 2010  pour des raisons inconnues, selon les témoignages transmis par  la famille et  et ses avocats  ceux-ci ont déclarés qu’ils n’avaient même pas étés prévenus  qu’un verdict de peine de mort était  en cours contre les deux frères qui avaient déjà fait l’objet de poursuites par la Cour du tribunal de la province. de Zanjān

« Syamend  avait récolté une condamnation à perpétuité et Lawand avait  été condamné à une peine d’emprisonnement de 8 ans », a déclaré le plus jeune frère de la famille, Yusuf Karmend Mirza.

Il a ajouté que le verdict faisait suite parce Syamend avait été retrouvé avec 3 kg de médicaments et que  Lawand avait été arrêté avec de quoi transformer ces médicaments six ans avant.

Mais selon la loi iranienne, la peine de mort ne pouvait être retenue  pour aucune de ces deux charges.

Pour beaucoup de gens dans la région la raison de ces deux condamnations a mort  sont politiques, e si Lawand et Syamend ont étés condamnés a mort, ils l’ont étés  en tant que membres de la communauté  Kurde iranienne, beaucoup de kurdes iraniens  sont souvent confrontés à la peine de mort pour leur activisme politique visant à établir une autonomie politique  kurde dans les villes kurdes d’Iran.

La famille, avait déménagée pour vivre la ville de Soran, une ville kurde irakienne près d’Erbil, peu après  l’arrestation des deux frères.

La famille a déclaré qu’elle n’avait jamais été mise au courant de la transformation des peines jugées  transformées en peine de mort pour ses deux fils et que sur les 9 avocats qui s’occupaient de l’affaire aucuns n’avaient étaient tenus au courant de l’évolution de la peine et de la condamnation a mort de leurs client

 
Le jour où Syamend et Lawand ont étés pendus, leur père avait  fait une demande pour aller les voir en prison dans la province de  Zanjan ,arrivé sur place Il avait  a bon espoir que cette fois il ramènerait ses fils à la maison pour commencer une nouvelle vie, il était plein d’espoir surtout quand il avait appris que 5 autres  Co détenus Kurdes de Syamend avaient étés libérés.

Mais le père, lui-même, n’est pas revenu vivant de son voyage a Zanjān il est mort d’une crise cardiaque quand les force répressive l’ont informé cyniquement que ses  fils avaient étés pendus  et que les autorités refusaient de rendre les corps des deux frères a la famille pour qu’elle puisse les rapatrier a Soran

Le gouvernement iranien est accusé ces derniers mois d’avoir pendus en secret  des dissidents kurdes iranien  en secret et refuse souvent de rendre les corps et les cercueils aux familles de prisonniers politique car il craint que les obsèques de ceux-ci ne se transforment en protestations dans les villes de la région du Kurdistan iranien

Les prisonniers kurdes, qui parlent à leurs familles par téléphone, disent qu’il ya un niveau élevé de discriminations commis entre les  prisonniers et détenus. Persans et les prisonniers et détenus.  Kurdes

«L’année dernière lorsque le gouvernement iranien avait exécuté quatre prisonnier Kurdes, les Kurdes avaient organisés dans la région une grève générale de protestation et fermé leurs magasins dans la province du kurdistan Iranien, le régime agis ainsi  car il a très bien compris qu’il n’aurait jamais prise et le contrôle complet sur la région » a déclaré Mahmoud Amir Muqadam, porte-parole de l’Organisation des droits de l’homme en Iran.

On estime que  5 à 7.000.000 Kurdes vivent en Iran. En plus d’être une région qui a toujours été en révolte malgré 30 ans de dictature, le régime les déteste doublement car  la plupart d’entre eux sont sunnites une variante de la religion musulmane qui est minoritaire en Iran qui lui est majoritairement chiite

Lire en  anglais

http://www.rudaw.net/english/kurds/3220.html

http://freedomessenger.com/?p=13132

___________________________________

contact soliran paris

nomore@riseup.net

_______________________________________

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s