Un prisonnier politique kurde iranien dans le couloir de la mort à la prison d’Oroumieh


– 20 octobre 2010

L’information vient de parvenir via divers sites et collectifs  de défense des droits de l’hommes iraniens  comme d’autres articles que nous avions écrits la situation se tend donc de nouveau dans le Kurdistan Iranien après de mystérieuses fusillades  dans plusieurs villes, un attentat dans la ville de Mahabad  fruit d’une stratégie de la tension orchestrées par les forces du régime autant de « prétextes » a une nouvelle campagne de terrorisassions de la population, de la région et des provinces du Kurdistan iranien a coups d’arrestations arbitraire et d’exécutions sommaires dans les prisons de la régions , et dans d’autres prisons en dehors de la région.

– Hossein Khezri, prisonnier politique de 28 ans, à la prison centrale d’Oroumieh (nord-ouest de l’Iran), a été condamné à mort pour Moharebeh ou  « guerre contre Dieu » (le régime l’accuse d’être un ennemi de dieu) et sa condamnation a été confirmée par les autorités. Ce prisonnier politique se trouve dans des conditions difficiles et sa condamnation à mort peut être exécutée à tout moment.

L’un de ses parents interviewé a déclaré, que « la peine à mort a été prononcée  contre Hossein après qu’il fut placé a l’isolement cellulaire  total depuis prés sept mois »   ,Hossein a ensuite été transféré en cellule d’isolement  à la prison d’Oroumieh en 2008. Il a été jugé après une parodie de procès  qui a durée a peine entre  7 à 8  minutes en présence , de membres des forces répressives locales et  du représentant du procureur , du représentant des services de Renseignements au Tribunal de la révolution de la région,  ca a été la sa toute première et sa toute dernière audience et les derniers moments de liberté de Hossein

Son avocat était pourtant  présent à ses côtés au tribunal  , mais ni Hossein ni son avocat n’ont pus organiser ni même on, eus le temps matériel nécessaire  de préparer la défense de son affaire. Quelques jours avant le procès, son avocat avait été menacés a plusieurs reprises  par des inconnus qui exigeaient de savoir « de quel droit il défendait un contre révolutionnaire ».

Hossein Khezri avait  été arrêté en 2008 par des soldats membre du corps d’armée des gardiens de la révolution (Pasdarans)  au terminal de Kermanchah. Il avait ensuite été transféré dans un centre de détention d’une base militaire de la région , dés les débuts de son incarcération et de son emprisonnement  la direction de la prison  et les gardiens ne lui ont  jamais donnée la moindre information sur les raisons et les motifs de son arrestation Hossein Khezri  a été ensuite plusieurs fois  torturé brutalement  des sévices qui ont entrainés pour lui des évanouissement et des pertes de connaissance régulières.

 

Il a été ensuite maintenu dans ce centre de détention sordide plus de  49 jours. Durant tout ce temps passé dans ce  il était régulièrement mains et pieds enchaînés en bas des escaliers quand les gardiens le torturaient dans un sous-sol,  ou il était suspendu au plafond, enchaîné pendant de longues heures

Ils bâillonnaient systématiquement la bouche et le nez de Hossein avec un linge et les gardiens ont fait comprendre à Hossein  qui devait bouger sa jambe s’il voulait  leur parler.  Torturé de cette façon d’une violence extrême de nombreuses fois. Hossein a aussi été électrocuté et battu avec des matraques , il a perdu 30 % de sa vue , ces violence ont entrainés chez lui des saignements  et des hémorragies internes dans ses reins qui sont la  cause d’ attaques brutales a  coups de pied et coups de poing  dans le dos que lui faisaient subir des journées entiéres  les gardiens , tombé malade suite a cette torture Hossein souffre depuis d’une infection pulmonaire grave  malgré les souffrances qu’il endure quotidiennement  le directeurs  et les autorités pénitentiaires   refusent toujours de le soigner.

L’information est également visible en anglais et en persan sur le site et l’agence de presse indépendante RAHANA qui est aussi le collectif  des  Activistes des Droits de l’Homme en Iran

http://www.rahana.org/

http://www.rhairan.info/en/

_____________________________________

contact soliran paris

nomore@riseup.net

_____________________________________

 

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s