Quand les faux impertinents de « Bakchich infos » se permettent d’insulter Sakineh

Un nouveauté de plus  a mettre dans les collabos franchouillard du régime le  « journal Bakchich infos »

De nouvelles  insultes contre Sakineh sous la plume d’une dénommée Leslie Varenne qui nous donne comme « révélations » sur l’affaire de Sakineh une interview de François Nicoullaud un ancien ambassadeur de France , interview ou Nicoullaud nous apprend sans rire que la dictature auraient ordonné un « moratoire » sur la lapidation

François Nicoullaud la fameuse source de Bakchich qui sevit également sur le site conspirationiste d’extrême droite de Thierry Meyssan, Voltaire.net

On adore d’ailleurs les « sources » peu fiables de mademoiselle Leslie Varenne surtout quand on sait que Mr Nicoullaud est un des plus fervents lobbyistes du régime des mollah en France via son association (très lucrative) des « amitiés franco iranienne »

Rappelons que cette association véritable nid de VRP’s et de Vip’s a la solde de Khamenei et d’Ahmadinejad  fut crée par un ancien ambassadeur de France en Iran François Nicoullaud, une association ou l’on trouve du « beau monde » parmi ses « membres d’honneurs » c’est-à-dire des gens comme, Roland Dumas, le Pen , l’universitaire Gilles Kepel, la sénatrice Nathalie Goulet, la sénatrice Josette Durrieu la chercheuse Faribah Adelkhah. L’économiste ultra libéral Thierry Coville, Christophe de Margerie, patron de Total, le géographe spécialiste de l’iran Bernard Hourcade le journaliste du figaro Georges Malbrunot, Dominique de Villepin (un grand adorateur et ami personnel d’Ahmadinejad selon ses dires) un de Villepin qui en 2005 avait signé un juteux contrat de vente de matériel de surveillance électronique a l’Iran

Photo quand de Villepin vendait du matériel de surveillance électronique a Ahmadinejad en 2005

Quand a l’ ambassadeur d’Iran en France Seyed Mehdi Miraboutalebi, c’est aussi un grand ami également de l’extrême droite française la plus réactionnaire et raciste

L’ambassadeur d’Iran à la rencontre de l’extrême droite radicale

http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2010/04/14/lambassadeur-diran-a-la-rencontre-de-lextreme-droite-radicale/

Photo quand Seyed Mehdi Miraboutalebi l’ambassadeur d’iran recevait l’extréme droite francaise

Tout ce « beau monde » de la sphére politico mediatique franchouillardes étant aussi des habitués des réceptions luxueuses organisées par l’ambasadeur d’iran a l’ambassade et dans un grand hôtel tout aussi luxueux de la porte dauphine a paris dans le 16 éme arrondissement

Nous conseillons donc a notre « brillante » et dévouée « journaliste » Leslie Varenne de vérifier ses sources et d’en trouver de plus fiables que ce monsieur Nicoullaud et que mademoiselle Leslie Varenne auteur d’un livre sur les magouilles françaises d’Eads aille plutôt se pencher sur les fortunes personnelles scandaleuses  de Khamenei et Ahmadinejad volées sur la sueur, le sang  et les larmes du peuple iranien

Et de relire aussi ces rapports publiés par Iran Human Rights, Campaign stop stoning forever, Jahan-e-zan, Amnesty International

http://iranhr.net/spip.php?article1817

AU MOINS SEPT SENTENCES DE MORT PAR LAPIDATION ONT ETE APPLIQUEES PAR LES AUTORITES IRANIENNES CES QUATRE DERNIERES ANNEES – AU MOINS 14 PERSONNES ATTENDENT DANS LES PRISONS IRANIENNES D’ETRE LAPIDEES A MORT

Rapport mardi 24 août 2010

Iran Human Rights, le 21 août : alors que la sentence de mort par lapidation de Mme Sakineh Mohammadi Ashtiani reçoit une attention internationale croissante, Iran Human Rights a publié un court rapport sur les sentences de mort par lapidation en Iran.

Pour commenter ce rapport, Mahmood Amiry-Moghaddam, le porte-parole d’Iran Human Rights, a déclaré : « Ce rapport est basé sur des informations fiables fournies par des associations de droits de l’homme ainsi que par les autorités judiciaires iraniennes. Notre propos est de faire la lumière sur les faits concernant les cas de lapidation en Iran ».

Il a ajouté : « Contrairement à ce que les autorités iraniennes ainsi que certains médias déclarent sur les rares cas de lapidation en Iran, ce rapport démontre que le châtiment par lapidation a été pratiqué par les autorités iraniennes chaque année depuis quatre ans. Nous publions également les noms de 13 personnes, en plus de Mme Ashtiani, 10 femmes et 3 hommes qui attendent actuellement dans les prisons iraniennes d’être exécutés par lapidation ».

Amiry-Moghaddam conclut : « Nous espérons que l’attention internationale portée au dossier de Mme Ashtiani se portera également sur tous ceux qui sont condamnés à mort par lapidation et que ce mouvement continuera jusqu’à ce que ce châtiment barbare soit retiré du code pénal ».

Iran Human Rights souligne que les chiffres mentionnés dans ce rapport sont probablement plus bas que la réalité car la plupart des sentences de mort par lapidation prononcées par les autorités iraniennes sont décidées en secret et à cause également du manque d’information sur la plupart des prisons iraniennes. Néanmoins, tous les cas de lapidation ces quatre dernières années ont été soit confirmés officiellement (cinq cas) ou officieusement (deux cas) par les autorités iraniennes.

La liste des personnes condamnées à mort par lapidation détenues dans les prisons iraniennes est basée sur des informations réunies par des membres de la campagne « Stop Stoning Forever » qui a débuté en Iran en 2006, ou de sources fiables via des avocats et des défenseurs des droits de l’homme en Iran.

SEPT CAS DE LAPIDATION APPLIQUES PAR LES AUTORITES IRANIENNES DEPUIS MAI 2006 :

Deux cas en mai 2006 :

– Mahboubeh Mohammadi, qui aurait avoué sous la pression avoir commis un adultère, lapidé à mort avec Abbas Hajzadeh en mai 2006 à Mashad

– Abbas Hajizadeh, lapidé à mort en mai 2006 à Mashad (voir ci-dessus)

Un cas en juillet 2007 :

– Jafar Kiani, lapidé à mort en juillet 2007 dans le village de Aghche Qand près de Qazvin. Sa lapidation avait été reportée grâce à la pression internationale. Lapidation confirmée par les autorités iraniennes.

Trois cas en décembre 2008 :

– Houshang Khodadadeh, lapidé à mort en décembre 2008 au cimetière de Mashad, avec deux autres hommes (voir ci-après)

– Mahmood Gh., citoyen afghan, a été lapidé avec Hoshang Khodadadeh et un autre homme en décembre 2008. Mahmood a réussi se dégager du sol et la lapidation a été interrompue comme le prévoit le code pénal iranien.

– Un autre homme non-identifié a été lapidé à mort en même temps que Houshang Khodadadeh et Mahmood Gh (Cas 4 et 5). Les autorités iraniennes ont confirmé l’information quelques semaines plus tard.

Un cas en mars 2009 :

Vali Azad, lapidé à mort en mars 2009 à Rasht. Il avait été condamné à mort par lapidation pour cause d’adultère. Sa mise à mort a été confirmée plus tard par le porte-parole des autorités judiciaires.

LISTE DE QUELQUES PERSONNES CONDAMNEES A MORT PAR LAPIDATION ACTUELLEMENT DETENUES DANS LES PRISONS IRANIENNES :

FEMMES DANS LE COULOIR DE LA MORT EN ATTENTE DE LAPIDATION :

– Sakineh Mohammadi Ashtiani (43 ans) : Actuellement détenue à la prison de Tabriz. Déjà condamnée à recevoir 99 coups de fouets pour avoir eu une relation immorale et à 10 ans de prison pour complicité dans le meurtre de son mari. Un tribunal l’a condamnée à mort par lapidation pour adultère. Grâce à une pression internationale massive, la sentence de lapidation a été suspendue, mais elle est en danger d’être exécutée par pendaison.

– Kobra Babaei : Actuellement détenue à la prison de Tabriz, mère d’une fille de 13 ans. Son mari Rahim Mohammadi a également été condamné à mort par lapidation a été pendu en 2009.

– Azar Bagheri (19 ans) : Actuellement détenue à la prison de Tabriz, condamnée à mort pour adultère à l’âge de 15 ans.

– Iran Eskandari (31 ans) : Actuellement détenue à la prison d’Ahvaz, mère d’un garçon de 13 ans, condamnée à cinq de prison pour complicité dans le meurtre de son mari et condamné à mort par lapidation pour adultère en 2005. La sentence a été confirmée par la Cour Suprême en 2006.

– Fatemeh : Actuellement détenue dans une prison de Téhéran (probablement Evin), condamnée à une peine de rétribution pour sa participation au meurtre de son mari et condamnée à mort par lapidation pour adultère en 2005.

– Maryam Ghorbanzadeh (25 ans) : Actuellement détenue à la prison de Tabriz.

– Hashemi-Nasab : Actuellement détenue à la prison de Vakilabad à Mashad.

– Ashraf Kalhori (41 ans) : Actuellement détenue à la prison d’Evin à Téhéran. L’application de sa sentence de mort par lapidation a été suspendue en 2006 après un arrêt pris le procureur général.

– Une femme identifiée comme M. Kh. : Actuellement détenue à la prison de Vakilabad à Mashad.

– Sarimeh Sajjadi (31 ans) : Actuellement détenue à la prison d’Oroumieh, mère de deux enfants, condamnée à mort par lapidation pour le même cas d’adultère que Boali Janfashani (voir ci-dessus). La sentence a été confirmée par la Cour Suprême en 2009.

– Kheyrieh Valania (42 ans) : Actuellement détenue à la prison d’Ahvaz, condamnée à mort par lapidation en 2002. Elle a également été condamnée à une peine de prison pour complicité dans le meurtre de son mari, une accusation qu’elle a toujours niée.

HOMMES DANS LE COULOIR DE LA MORT EN ATTENTE DE LAPIDATION :

– Seyed Naghi Ahmadi : Actuellement détenu à la prison de Sari, condamné à mort par lapidation pour adultère en 2008.

Boali Janfashani (33 ans) : Actuellement détenu à la prison d’Oroumieh, père d’un enfant, condamné à mort par lapidation pour la même affaire que Sarimeh Sajjadi. La sentence a été confirmée par la Cour Suprême en décembre 2009.

– Mohammad Ali Navid Khamami : Actuellement détenu à la prison de Rasht, condamné à mort par lapidation en 2008.

Sources : Iran Human Rights, Campaign stop stoning forever, Jahan-e-zan, Amnesty International

http://notonemoreexecution.org/

Liste des victimes de la lapidation (1980-2010)

Liste des décès connus suite à une peine de lapidation en Iran (1980-2010) par Farshad Hoseini, Comité International contre les Exécutions, publié pour la première fois en juillet 2010, traduction par le blog Lesboséparatiste.

Introduction

La lapidation est une des formes les plus cruelles des peines administrées au cours de l’histoire. C’est un des maillons les plus vils dans la chaîne de meurtres commis par les Etats qui accablent encore l’humanité aujourd’hui. La République islamique d’Iran est le seul régime politique dans le monde qui a constamment et systématiquement décrété et exécuté des sentences de lapidation au cours des 31 années de son existence. La lapidation en Iran est un outil politique aux mains d’un régime islamique pour opprimer la société en entier de l’une des façons les plus sauvages qui existent.

L’écrasante majorité des victimes de la lapidation sont des femmes. La lapidation en Iran est ainsi un outil, au milieu de tant d’outils religieux et répressifs, pour maintenir les femmes à leur place.

Le cauchemar de Sakineh Mohammadi Ashtiani condamnée à la peine de mort par lapidation, l’appel au monde entier lancé par son fils pour sauver la vie de sa mère, et le tollé public qui s’en est suivi ont en fait tous ouvert une fenêtre sur ce crime le plus haineux du régime. A la lumière du cas de Sakineh, le monde devrait maintenant être informé des nombreux autres cas de mort par lapidation ou de ceux qui attendent ce cruel destin.

Aujourd’hui la voix de Sakineh a atteint le monde, mais elle doit, et peut secouer le monde ! Toutes les personnes civilisées à travers le monde devraient faire acte de résistance contre une telle barbarie et ensemble nous devrions déclarer que la lapidation n’a aucune place parmi nous. Sakineh doit être le dernier cas, non seulement en Iran mais à travers le monde.

Et tous ceux qui ont ordonné et exécuté un tel crime haineux doivent être traduits en justice devant les tribunaux internationaux.

Le Comité International contre la Lapidation a fait entendre sa voix depuis des années déjà contre toute sentence de lapidation administrée n’importe où dans le monde et a appelé l’opinion publique à protester. Durant ces années il s’est battu pour des dizaines de cas spécifiques comme celui de Sakineh, il a gagné quelques batailles avec l’aide de l’opinion publique mondiale sauvant ainsi les victimes de la plus horrible des morts. Pendant ce temps cependant, il y a eu beaucoup plus de femmes et d’hommes qui ont été tués de cette manière ou qui attendent cette horrible peine.

Regardons donc la liste des victimes de lapidation et prenons la résolution ici et maintenant de reléguer ce reliquat de sauvagerie aux poubelles de l’histoire.

La liste chronologique fournie ici est celle des sentences de lapidation connues et exécutées en Iran entre mars 1980 et juillet 2010. Il faut souligner qu’obtenir une liste exacte et complète des victimes est extrêmement difficile, sinon complètement impossible, à cause de la censure systématique du régime iranien concernant la publication de tels cas.
Nous avons rassemblé ces informations en dépit de la censure et cette collecte a fait partie de nos efforts pour tenter de sauver les personnes condamnées à mort par lapidation, elle a également été accomplie avec l’aide des reportages dans les médias et d’informations provenant d’associations luttant pour les droits de l’homme.

Même si cette liste n’est en rien complète, le lecteur doit garder en tête le fait qu’un seul cas sur la liste devrait suffir à discréditer dans son ensemble un Etat qui gouverne au moyen de tels crimes. Cette mémoire sanglante devrait être considérée comme un document historique et comme un acte d’accusation à l’encontre des criminels qui sont responsables de la lapidation.

En bref, elle devrait jouer comme une prise de conscience et un appel adressé dans le monde entier pour que les gens s’unissent et s’élèvent contre la lapidation en tant que barbarie absolue qui n’a aucune place dans le monde moderne.

La liste sera mise à jour régulièrement. Nous demandons ainsi à tous les individus et toutes les familles en possession de plus d’information sur les victimes de la lapidation à nous aider à remplir cette tâche essentielle.

Pour plus d’informations, contactez :

Farshad Hoseini, auteur : farshadhoseini@yahoo.com +31 681285184

Mina Ahadi, Coordinatrice : +49 1775692413 ; minaahadi@aol.com

Comité International contre la Lapidation, International Committee against Stoning :

http://stopstonningnow.com

Comité International contre les Exécutions, International Committee against Executions :

http://notonemoreexecution.org/

Tableau statistique des sentences de lapidation en Iran

Nombre de personnes lapidées à mort entre 1980 et 2010

Le nombre total de femmes et d’hommes qui ont été lapidés est de plus de 150. Nous avons pu recueillir une liste de 136 personnes.

C’est important de noter cependant qu’Amnesty International avait rapporté que le nombre total de personnes qui avait été lapidées à mort en Iran jusqu’en 1989 était de 76.

Si nous ajoutons à cela les 74 autres cas provenant de notre recueil d’informations de 1989 jusqu’à 2010, le nombre total se porte ainsi à 150.

Les vrai chiffres sont plus élevés. Cependant, cette information n’est pas disponible pour les raisons suivantes :

1- Les autorités iraniennes n’ont divulgué aucune donnée officielle sur les lapidations.

2 – Un grand nombre de lapidations ont été exécutées en secrêt.

3 – Les associations de défense des droits de l’homme dans la plupart des cas ont été obligées de comptabiliser le nombre de lapidations qui étaient publiées dans les journaux pro-gouvernementaux, étant donné l’absence de statistiques officielles.

4 – Les nouvelles sur les lapidations qui ont été exécutées n’ont pas toutes été publiées dans les journaux, et quelquefois on a interdit que ces nouvelles soient publiées.

5 – C’est beaucoup plus difficile de récolter de l’information sur les personnes mortes par lapidation quand ces lapidations ont été exécutées dans des petites villes ou des villages.

6 – Il y a très peu d’information provenant des premières années de l’établissement de la République islamique d’Iran.

Les chiffres de lapidation selon la chronologie, avec le nom des personnes lapidées

1980

7 personnes dont 2 femmes

Madame Sahar Marouf Zaboli

Madame Haiat

Monsieur Hossein Barpaei

Monsieur Gholam Hossein Anadmche

1981

3 personnes (2 noms disponibles)

Monsieur Mohammad Ghalishenas

Monsieur Hossein Heidari

1986

8 personne dont 2 femmes (3 noms disponibles)

Monsieur Mohammad Eftekharian

Monsieur Niad Ali Bahrami

Madame Nosrat

1987

1 personne

Monsieur Ibrahim Shahbazi

1988

1 personne

Madame Tahereh Naghib

1989

42 personnes dont 22 femmes (6 noms disponibles)

Monsieur Babollah Shekouri

Monsieur Ghodratollah Iskandari

Madame Serwat Rasouli

Monsieur Nouraldin Molaei

Madame Mahi Kahali

Monsieur Hossein Taleb

1990

12 personnes dont 6 femmes (noms non disponibles)

1991

3 femmes (2 noms disponibles)

Madame Bamani Fekri

Madame Kobra

1992

1 femme

Madame Fateme Bani

1994

9 personnes dont 6 femmes (7 noms disponibles)

Madame Iran

Madame Houri

Madame Mohammad Rezaei

Madame Moharam

Monsieur Akbar

Monsieur Ghahraman

Madame Mina Kolvat

1996

2 personnes dont 1 femme

Madame Shahin Soltan Moradi

Monsieur Mohammad Ali Hemati

  • 1997

7 personnes dont 4 femmes

Madame Fatemeh Danesh

Madame Masoumeh Eyn

Madame Marzieh Fallah

Monsieur Ali Mokhtarpour

Monsieur Parviz Hassan zadeh

Monsieur Kheyrolah Jawanamard

Madame Zoleykhah Kadkhodaei

1998

3 personnes dont 1 femme (1 nom disponible)

Monsieur Khosrow Ibrahimi

1999

1 personne, le nom n’est pas disponible2000

3 personnes, les noms ne sont pas disponibles

2001

3 personnes dont 1 femme (1 nom disponible)

Madame Maryam Ayoubi

Le fameux moratoire de Nicoullaud et Leslie Varenne

2002

11 personnes dont 1 femme (1 nom disponible)

Madame Jamile Amiri Ismaeili

2006

2 personnes dont 1 femme

Monsieur Abbas Hajjizadeh

Madame Mahbubeh Mohammadi

2007

1 homme

Monsieur Ja’afar Kiani

2008

4 personnes dont 1 femme

Monsieur Houshang Khodadadeh

Madame Mahmoud M. Gh. (Afghan background)

Monsieur Manouchehr Kh.

Mademoiselle Saeideh, une jeune fille de 14 ans

2009

1 homme

Monsieur Vali Azad

Nombre de personnes attendant la mort par lapidation

Il y a un certain nombre de personnes attendant la mort par lapidation. Nous avons seulement pu en identifier 24. Voici leurs noms :

1- Madame Saba Abdali, 30 ans, depuis 1995

2- Madame Zeinab Heidary, 38 ans, depuis 1995

3- Monsieur Changiz Rahimi, depuis 1997

4- Madame Robabeh, depuis 2001

5- Madame Masoumeh Sadeqian, depuis 2000

6- Madame Kheirieh Valania, à Ahwaz, depuis 2002

7- Madame Shahnaz, à Karaji, depuis 2003

8- Madame Azam

9- Madame Gilan Mohammadi, à Ispahan, depuis 2003

10- Monsieur Gholam Ali Iskandari, à Ispahan, depuis 2003

11- Madame Kobra Babaei

12- Madame Iran Iskandari, à Ahwaz

13- Madame Hajar, à Mashhad, depuis 2007

14- Monsieur Naqi Ahmadi Mazandarani, à Mazandaran, depuis 2008

15- Monsieur Mohammad Ali Navid Khamami

16- Madame Sarime Sajadi, à Orumieh, depuis 2009

17- Monsieur Bou Ali Janfeshani, à Orumieh, depuis 2009

18- Madame Azar Baqeri

19- Madame Maryam Qorbanzadeh

20- Madame Hashemi Nasab, à Mashhad

21- Madame M. Kh. à Mashhad

22- Madame Sakineh Mohammadi Ashtiani, à Orumieh, depuis 2006

23- Madame Ferdos B, depuis 2002

24- Madame Ashraf Kalhori, à Téhéran (Evin), depuis 2002

25- Madame Fatemeh, à Téhéran, depuis 2005

Exécutés au lieu de lapidés

Il y a au moins 3 personnes dont la sentence d’exécution par lapidation a été changée pour une exécution par pendaison. Leurs noms sont :

1- Abdollah Farivar

2- Afsane Rahimi

3- Rahim Mohammadi

Sauvés de la lapidation

Il y a 15 femmes et hommes dont les vies ont été sauvées de la mort et de la lapidation grâce aux efforts internationaux et particulièrement grace aux activités du Comité International contre la Lapidation et du Comité International contre les Exécutions.

Leurs noms sont :

1- Sima

2- Fatemeh (Soqra Molaei)

3- Parisa Akbari

4- Jila Izedi

5- Leyla Mafi

6- Najaf Akbari

7- Kobra Najar

8- Mokarameh Ibrahimi

9- Hajie Ismailvand

10-Shamameh (Malek) Qorbani

11- Zohreh Kabiri

12- Azar Kabiri

13- Azam Khanjari

14- Zahra Rezaei

15- Leyla Qomei

_______________________________________________

contact soliranparis

nomore@riseup.net

_______________________________

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s