Un jeune bloggueur iranien menacé de mort

Sauvons  Hossein Derakhshan  jeune blogueur iranien qui risque la peine de mort mais aussi Solidarité avec tout-es  les mediactivistes iranien-nes

Un  Jeune journaliste et blogueur âgé de 35 ans, Hossein Derakhshan  est  en tôle en Iran depuis deux longues années. Le procureur de Téhéran a requis, le 22 septembre 2010  la peine de mort contre Hossein

Hossein Derakhshan, est accusé d’être un « moharebeh » c’est-à-dire que la dictature le considère comme un « ennemi  de dieu » les juges criminels de Téhéran l’accusent également de « collaboration avec des Etats ennemis » et de « propagande contre les intérêts du régime islamique »intérogé par de nombreux journalistes a son, sujet lors de la visite du dictateur Ahmadinejad a l’Onu a news york le 23 septembre Manouchehr Mottaki le ministre des affaires étrangères iranien n’a bien sur pas voulu répondre

Hossein Derakhshan, est un cyber- mediactiviste bien connu de la blogosphère en Iran, de double nationalité canadienne et iranienne, Hossein est surtout détesté par la dictature fasciste de Khamenei pour être  l’auteur d’articles en persan qui ont beaucoup aidé, ces deux  dernières années, de contestation des milliers de jeunes Iraniens à créer leurs  blogs et leur sites internet . Pacifiste convaincu, le régime de la dictature  reproche aussi a Hossein un de ses articles sous le pseudonyme de Hoder il déclarait qu’il fallait « rapprocher la jeunesse de Tel-Aviv de celle de Téhéran ». Mais aussi d’avoir séjourné en Israël au cour d’un de ses voyages

Hossein n’a jamais renié ces  critiques contre les méthodes du pouvoir en Iran, même si dans de nombreux articles il a toujours critiqué les ingérences occidentales et américaines dans les affaires de l’iran

Hossein Derakhshan  a vécu longtemps au  Canada, puis à Paris, il avait fait de nombreux voyage dans la plupart des pays du proche orient il était  rentré en Iran en octobre 2008 pour écrire des articles  sur l’anniversaire de la révolution confisquée de 1979  mais aussi pour suivre l’élection présidentielle de juin 2009 et les conséquences et la répression que l’on a vécu en direct  avec les iraniens. Il  n’en a pas eus le temps il fut arrété  en novembre 2008, et conduit directement  à la prison d’Evin dans la banlieue de Téhéran.

Le cas de Hossein Derakhshan  n’est pas un cas isolé grace aux techniques  de filtrages et de flicages du net  mis en place en Iran avec la complicité des deux multinationales géantes de la téléphonie Nokia et Siemens

http://www.wired.com/threatlevel/2009/06/wsj-nokia-and-siemens-help-iran-spy-on-internet-users/v

http://www.numerama.com/magazine/13247-le-consortium-nokia-siemens-a-fourni-des-systemes-d-ecoute-a-l-iran.html

http://www.iranenlutte.wordpress.com/2010/08/18/plainte-contre-nokia-et-siemens/

De nombreux blogueurs et mediativistes iraniens sont maintenant en tole beaucoup sont menacés de mort et accusés par la dictature d’êtres des « Moharebeh »  ou des « ennemis de dieux »  un « crime » passible de la peine de mort en Iran l’un d’entre eu  Omidreza Misayafi, est mort en mars 2009 pendant sa détention, dans ce qui ressemble a un assassinat pur et simple  . Deux autres jeunes  bloggeuses iraniennes sont elles aussi  accusées d’êtres des « moharebeh » pour avoir mis sur des sites comme you tube et daily motion des images de la répression du dimanche sanglant des émeutes de l’Ashura qui eurent lieues le 27 décembre 2009 des centaines d’autres iraniens sont fichés et ont été arrétés par la Vevak (les Rg et la police politique iranienne)   pour avoir mis des articles critiquant la répression barbare de la dictature

Quand a l’occident il reste bien sur très évasif la dessus surtout la France et même si le cas de Hossein serait parait il « pris en compte par le quai d’orsay »  on, a pas oubliés que l’hypocrite Kouchner est quand même rappelons le ministre d’un gouvernement français UMP  qui ne rêve que d’une chose via des lois comme l’hadopi et la Lopsi de faire du net francais le même net  qu’est le net Iranien, Birman, Tunisien ou Chinois c’est-à-dire un net  « filtré » mais surtout fliqué et ou votre liberté de parole, de conscience et de critique peuvent vous faire finir dans les tôles et les prisons

Plus drôle encore quand on apprend aussi via les médias mainstreams et leur  presse comme cet entrefilé du  Monde que une :

« une réunion internationale est prévue à Paris le 15 octobre, à l’initiative de Bernard Kouchner, consacrée à la « liberté sur Internet ». En mars, les pays de l’Union européenne ont annoncé des mesures pour lutter contre la censure en Iran, en particulier dans le cyberespace »

Nous n’avons bien sur jamais entendu monsieur Kouchner et ses homologues députés européens  parler une seule fois de la responsabilité et  la complicité des enteprises Nokia et Siemens avec la dictature de Khamenei et Ahmadinejad  ni même  que ceux-ci n’aient envisagés une seule fois de lancer des plaintes internationales contre leur participation et leur complicité évidente  a une répression chaque jour plus féroce en Iran, répression qui a contribué a la mort de centaines de personnes et des milliers d’emprisonnements dans ce pays

La campagne de Boycott de Nokia et Siemens pour sa collaboration avec la Dictature de Khamenei et Ahmadinejad  reste donc toujours d’actualité voir :

http://iwsn.org/campaigns/nokia-siemens.htm

_____________________________________

contact soliranparis

nomore@riseup.net

____________________________________________

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s