Le Pjak dément toute implication dans l’atentat de Mahabad

Malgré les allégations des autorités iranienne aucun des groupes cités par les autorités iraniennes n’ont revendiqué les affrontements a Saghez  ni l’attentat qui a eus lieu le 22 septembre 2010 dans la ville de  Mahabad le régime a ensuite désigné un obscur groupe « terroriste » complètement inconnu et qui serait d’obédience sunnite

http://www.youtube.com/watch?v=GATFBQKX164

PJAK denies role in Iran bombing

http://www.aknews.com/en/aknews/3/183074/

Lire aussi sur le Pjak cet article du collectif armenien van

http://collectifvan.org/

La guérilla kurde iranienne du PJAK pourchassée par le régime de .teheran

http://collectifvan.org/pdf/01-49-01-30-08-10.pdf

Il y a donc a parier qu’il y a la deux tentatives et  énormes  provocations de la Dictature pour avoir un prétexte de réprimer mais aussi de bombarder les villages des régions frontalières entre l’Irak et l’Iran mais aussi entre l’Iran et la Turquie comme l’armée iranienne et les pasdarans le font depuis des années

– Le groupe rebelle kurde iranien du Parti  pour une vie libre au Kurdistan (PJAK), a nié toute implication dans une attaque meurtrière dans l’ouest de la ville de  Mahabad en Iran qui avait  fait 11 morts et des dizaines d’autres blessés .

Une bombe avait  explosé mercredi matin dernier dans la ville iranienne de Mahabad (nord ouest du pays)  lors d’un défilé militaire des forces iraniennes.

Le défilé  avait été organisé pour commémorer le 30e anniversaire du début de la guerre de entre l’Iran et l’Irak. En 1980, Saddam Hussein avait envahi  l’Iran dans ce qui devint la plus longue guerre régionale du 20 éme siécle

Dans un communiqué envoyé au journal  AKnews, le  PJAK  a fermement condamné l’attaque et rejette toute implication dans l’explosion.

Deux des blessés seraient encore  dans un état critique et ont été pris dans l’hôpital de la plus d’Orumiyeh, qui est la capitale  de la province de l’ouest de  l’Azerbaïdjan iranien

Mahabad fut autrefois la capitale de la République du Kurdistan qui avait  été créé en 1945 dans le Kurdistan iranien. C’est une ville qui connait des remous sociaux et un engagement politique depuis des décennies

Depuis aucun autre groupe politique  n’a encore revendiqué la responsabilité de l’attaque.

Le PJAK a dans le passé lancé plusieurs fois des attaques sur des cibles militaires et répressives  en Iran. En réponse, l’armée iranienne a bombardé à plusieurs reprises dans les zones frontalières du Kurdistan irakien, où il prétend les combattants du PJAK ont mis en place les bases arrières

Le PJAK a plusieurs fois  été accusé d’être une émanation du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) qui a lutte contre l’Etat turc pour les droits des Kurdes depuis  près de trois décennies. Mais le PKK a  toujours démenti les affirmations selon lesquelles il aurait crée le PJAK iranien, il faut se rappeler que les états unis ont toujours inscrits dans leur listes noire le PKK et le  PJAK comme des groupes  «terroristes».

Les régions kurdes d’Iran qui couvrent plusieurs provinces dans la partie occidentale au nord ouest du pays ont été le théâtre de tensions entre les Kurdes et les forces de sécurité de la République islamique d’Iran depuis des années.

_____________________________________

contact soliran paris

nomore@riseup.net

_________________________________________

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s