Non a la présence a l’Onu de Ahmadinejad fin septembre 2010

Non a la présence a l’Onu de Ahmadinejad fin septembre 2010

Alors que tout l’été la dictature fasciste iranienne n’a cessé de réprimer, de torturer , de violer et d’assassiner dans ses prisons , que de nouvelles arrestations arbitraires ont eues lieues a Téheran et travers tout le pays les 2, 3 et 4 septembre 2010, alors que la jeune journaliste et militante des droits de l’homme Shiva Hazar Hari et tants d’autres camarades iranien-es attendent dans les couloirs de la mort des Guantanamo iraniens

Alors que les prisons iraniennes sont surpeuplées depuis juin 2009 et que les mollahs les plus réactionnaires des clans Khamenei et Larijani ne se cachent même plus pour clamer des déclarations comme quoi il faudrait une « solution radicale »pour « alléger » les prisons et pour faire taire définitivement les opposants , des déclarations qui ne laissent planer plus aucun doutes sur leur intentions et qui laissent craindre de nouveaux massacres de masse comme ceux qui eurent lieux en 1980 au Kurdistan iranien quand celui-ci refusa de se soumettre a la dictature de Khomeiny et celles massives d’opposants et de prisonniers politiques qui eurent lieues lors de la guerre Iran-Irak et qui firent des dizaines de milliers de morts .

On apprend avec effarement que le dictateur Ahmadinejad sera reçu très officiellement et très courtoisement au siége de l’Onu pour la fin septembre 2010 déjà en Juin 2010 le siege international de l’OIT avait reçu lui aussi très courtoisement le ministre du travail de la « république » islamique cela montre la encore la duplicité et la complaisance economiques comme politiques des oligarchies impérialistes et européennes avec la dictature (*1)

Des mobilisations internationales et aux états unis sont donc déjà en préparation

Le site Solidarity iran et d’autres sites iraniens lancent une pour demander que Ahmadinejad ne soit pas invité comme représentant du peuple iranien lors de l’assemblée générale de l’ONU fin septembre 2010.

Texte en français que vous pouvez vous aussi envoyer pour protester au siège international de l’Onu et dans ses antennes a l’étranger car il y a urgence pour le peuple et les milliers de prisonniers politique en Iran

Contact en France

http://www.un.org/fr/

Contact international

http://www.un.org/en/

Monsieur Ban Ki-Moon, secrétaire général de l’ONU,

Je vous écris pour vous demander avec respect de ne pas accepter Ahmadinejad au sein de la session de l’assemblée générale en septembre 2010. Il n’est pas le président d’une nation mais le président d’un régime de lapidation, d’un régime d’assassins du peuple iranien. Accepter un tel tueur en série comme représentant de ses victimes et lui offrir une tribune à l’ONU est inacceptable !

Ahmadinejad est à la tête d’un Etat qui a exécuté, massacré et enterré dans des charniers, assassiné, emprisonné, torturé et violé dans ses prisons, fouetté, mutilé, jeté du haut de falaises, lapidé, etc des milliers d’hommes, de femmes, d’enfants, d’homosexuels ces 31 dernières années. Tous les dirigeants de la République Islamique d’Iran, dont Ahmadinejad lui-même, doivent être jugés pour leurs crimes contre l’humanité sous l’égide des Nations Unies et sous votre propre contrôle.

La moindre des choses que je vous demande c’est de ne pas laisser Ahmadinejad mettre un pied à la session de l’assemblée générale, il n’est pas un chef d’Etat mais un criminel.

(*1) Notes :

Voir a ce propos l’article et l’analyse sur les implications et complaisances économiques de l’occident impérialiste avec la « république » islamique écrit par Alireza Saghafi un militant et camarade syndicaliste iranien actuellement en détention publié en juillet 2009 et relayé par nos camarades de l’Ocl

http://oclibertaire.free.fr/

Iran :Le mouvement populaire et les diverses tendances au sein du régime par Alireza Saghafi

http://oclibertaire.free.fr/spip.php?article698&var_recherche=iran

sur Alireza Saghafi

http://www.iwsn.org/labour/alireza-saghafi-01feb10.htm

http://www.iwsn.org/index.htm

Suite des mobilisation pour Sakineh et pour ses camarades codetenu-es qui attendent des condamnations a mort par lapidation

Article publié par nos camarades du site iran en lutte et sur le bulletin de l’initiative communiste

Iran « 100 villes dans le monde contre la lapidation » 5 septembre 2010

http://www.communisme-ouvrier.info/

Depuis le mois de juin 2010 et le message des enfants de Sakineh Ashtiani, iranienne condamnée à mort par lapidation, au monde pour sauver leur mère, le Comité International Contre la Lapidation, animé par notre camarade Mina Ahadi, s’est mobilisé pour faire connaître la situation de Sakineh et dénoncer la pratique barbare de la lapidation. C’est dans le cadre de cette mobilisation que le Comité International contre la Lapidation a appelé à faire du 28 août une journée de mobilisation mondiale « 100 villes contre la lapidation ».

L’objectif des 100 villes a été dépassé

L’objectif des 100 villes a été non seulement atteint mais dépassé. Le 27 août déjà, on comptait 113 actions confirmées dans 111 villes. En Belgique, 350 personnes ont manifesté à Bruxelles, mais des actions étaient également organisées à La Louvière (une centaine de personne), Charleroi (une cinquantaine), Huy et Zottegem.

En France, en plus d’un rassemblement Place du Trocadéro à Paris (environ 250 personnes), des mobilisations ont eu lieu à Lyon où 200 personnes étaient présentes, à Besançon (une centaine de participants), mais aussi à Narbonne, Poitiers, Montpellier, Toulouse et Le Mans sans oublier un rassemblement d’une centaine de personnes à Saint-Denis sur l’île de la Réunion. De telles actions ont eu lieu dans de nombreux pays européens, au Canada, aux États-unis, mais aussi en Géorgie, en Turquie, en Irak, en Israël, au Kenya, au Nigeria et au Brésil. Et, même en Iran, à Rasht, un groupe d’étudiants communistes a tenu à marquer cette journée en collant dans des lieux publics, malgré la terreur policière, des affiches signées du PCOI (Parti communiste-ouvrier d’Iran) contre la lapidation et pour la libération de Sakineh.

Pour en finir avec ce régime misogyne et meurtrier Un moment fort de cette journée du 28 août fut lorsque Sajjad, le fils de Sakineh, a appelé en direct Mina Ahadi qui manifestait à Washington pour s’adresser aux manifestant(e)s en ces mots : « Mes salutations à toutes celles et tous ceux qui participent aux manifestations pour ma maman et à celles et ceux qui ont des pancartes dans les mains. Je veux dire que je vous aime beaucoup et que je vous remercie pour votre gentillesse et votre attention. (…) Nous voulons que le monde entier nous aide dans cette épreuve. Tous ceux qui nous soutiennent en Iran, comme Houta Kian (l’actuel avocat de Sakineh), sont en danger. »

Loin de se mettre derrière les États occidentaux contre l’Iran, ces protestations contre une forme particulièrement barbare de mise à mort par le régime misogyne de Téhéran sont en solidarité avec la lutte du peuple d’Iran. Ainsi, prenant la parole à Lyon au nom du Comité international contre les exécutions, une camarade a déclaré « Pour en finir avec ce régime misogyne et meurtrier, nous comptons sur la solidarité des peuples du monde et surtout sur le soulèvement du peuple d’Iran. Nous tenons à rappeler qu’une intervention militaire contre l’Iran ne ferait qu’accroître les souffrance de la population iranienne mais serait aussi un cadeau pour le régime. ».

Et la déclaration finale de cette journée du 28 août précise : « Nous déclarons donc, catégoriquement, au nom de de la population civilisée du monde, que le chemin de libération du peuple iranien ne passera pas par des menaces ou une action militaire contre le pays mais par l’expulsion du régime de la République islamique grâce à la puissance des luttes du peuple en Iran et à travers le monde. »

Ni sanctions économiques, ni intervention militaire

A La Louvière, le discours fait au nom des organisateurs se terminait par ces mots : « Nous n’appellerons aujourd’hui, ni à des sanctions économiques, ni à des sanctions militaires contre le régime d’Amadinedjad, car nous n’oublions pas que les premières victimes en seraient les femmes et la population d’Iran. Néanmoins, en solidarité avec Sakineh, les femmes et la population iraniennes, revendiquons : la libération inconditionnelle et immédiate de Sakineh Mohammadi Ashtiani ; l’abolition de la peine de mort et de la peine de lapidation en Iran comme partout dans le monde ; l’abolition de l’apartheid sexiste et la pleine égalité entre les femmes et les hommes, en Iran, comme ailleurs. »

Et l’intervention faite au nom du PCOI à Besançon était on ne peut plus claire : « la lutte pour en finir avec les atrocités comme la lapidation et la peine de mort fait partie intégrante de la lutte des ouvriers pour en finir avec la barbarie et pour créer une société humaine. C’est la classe ouvrière et plus largement la population iranienne qui, grâce à la solidarité internationale, pourra renverser le régime islamique, pas une intervention des États occidentaux. La lutte révolutionnaire qui a commencé depuis juin 2009 pour renverser la République Islamique d’Iran, loin d’être un cadeau pour les États occidentaux, montre qu’en Iran comme ailleurs, la révolution est le meilleur moyen pour en finir avec l’oppression ! »

Pour les communistes-ouvriers, la solidarité avec le soulèvement en Iran et la lutte contre 31 ans d’exécutions, de lapidations (au moins 150 depuis l’instauration de la République Islamique) et de crimes contre l’humanité, fait partie intégrante de notre combat pour la liberté et l’égalité à l’échelle mondiale. D’ailleurs, si des chefs d’Etat bourgeois ont dénoncé la condamnation de Sakineh, on pourra très bientôt vérifier s’ils passeront des paroles aux actes : Ahmadinejad est attendu à New York en septembre pour une conférence de l’ONU. Il y a fort à parier qu’il y sera accueilli par les autres chefs d’État comme l’un des leurs et qu’il n’en sera pas expulsé comme bourreau du peuple d’Iran.

__________________________________

contact soliran paris

nomore@riseup.net

__________________________________________

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s