Iran prochaines mobilisations de solidarité international le 18 septembre

Iran prochaines mobilisations internationales le 18 septembre

Iran dernières nouvelles sur la répression aux premiers jours de septembre

Prochaines mobilisations de solidarité internationales

A partir du 18 septembre 2010 en France si nous nous donnons la peine de nous coordonner et de nous organiser comme un peu partout dans le monde ,il y aura des mobilisations pour commémorer les massacres et la terrible répression de prisonniers politiques de masse qui eurent lieues dans les années 1980 lors de la guerre Iran Irak et ensuite celles des massacres d’étudiants et la terrible répression qui eu lieue dans les années 90 sous la présidence du « réformateur » Khatami,

Le régime de Khamenei craint également que les comités d’étudiants appellent a des protestations et a des actions en Iran , il est donc a craindre que nous assistions dans les semaines de septembre a une nouvelles vagues d’arrestations et d’exécutions sommaires en Iran , d’autre part il y aura le même jour des mobilisation pour sauver et exiger la libération immédiate de Sakineh , Shiva Nazar Ahari et toutes leurs codétenu-es femmes et hommes emprisonné-es et menacés d’executions

Autres nouvelles importante qui indiquent bien que le régime de la dictature de Khamenei et Ahmadinejad est de plus en plus isolé

Fidel Castro a lancé une violente charge contre Ahmadinejad l’accusant de négationisme et de propagande raciste

http://www.astreetjournalist.com/2010/09/09/castro-criticizes-iranian-president-over-anti-semitism/

le 5 Septembre via un communiqué de l’agence de presse palestinienne Wafa l’autorité palestinienne Mhamoud Abbas et son porte-parole Nabil Abou Rodeina ont violement critiqués Ahmadinejad lui enjoignant de se méler de ses affaires à propos de ses déclarations sur le redémarrage des pourparlers de paix entre la Palestine et Israël en ces termes

« Le président iranien « qui ne représente pas le peuple iranien, qui a falsifié les élections et pris le pouvoir par la fraude, n’a pas le droit de parler de la Palestine, de son président ou de ses représentants , Le président Abbas a été élu lors d’élections libres, en présence de plus d’un millier d’observateurs internationaux et arabes », poursuit le communiqué. « Nous défendons nos droits nationaux et nos intérêts nationaux » et ne permettrons à quiconque de « nous menacer ou de remettre en question la légitimité de l’Organisation de libération de la Palestine » (OLP) dirigée par le président Abbas (Ndr)

Le site Iran Echo vient de consacrer un long dossier et de sortir en Pdf son bulletin numéro 11 sur les luttes syndicales et ouvriéres et la répression qu’elles subissent en Iran

http://www.iran-echo.com/

http://www.iran-echo.com/echo_pdf/echo11.pdf

Au sommaire

-La répression contre les militants syndicaux continue

Mansour Osanloo condamné à un an de prison supplémentaire

solidarité avec les syndicalistes emprisonnés en Iran

Déclaration d’un groupe d’ouvriers d’Iran Khodro Notes Iran Khodro et la Saipa sont des joints ventures et des couvertures pour la présence des usines Renault Peugeot Psa et Citroen en iran

1 Mai en Iran : Les travailleurs iraniens descendent dans la rue

Communiqué de presse d’Amnesty International 7 Entretien Avec M. Mahmoud Salehi

La lettre de protestation du Syndicat SUD aux autorités iraniennes

L’appel du Syndicat CGT en solidarité avec les syndicalistes iranien

Les revendications minimales des travailleurs en Iran

La dernière lettre de Farzad Kamangar et extrait de son testament,un militant syndicaliste iranien exécuté le 9 mai 2010

Appel à participer à une caisse de solidarité …


Les mobilisations internationale a venir

Derniéres nouvelles de Sakineh le pouvoir iranien a feint de « reculer » et a annoncé hier 9 septembre 2010 « suspendre » sa peine de mort par lapidation cette soirée du 10 septembre 2010 son nouvel avocat a lancé un démenti disant qu’il n’avait pas été prévenu de cette décision des autorités

Dans une interwiew accordée au blog dentelles et tchador son avocat Javid Houtan Kian a déclaré

« Je n’ai à ce jour reçu aucun document officiel écrit indiquant la suspension de la peine de ma cliente. Je n’ai été informé de rien. Et de toute façon, le ministère iranien des affaires étrangères, et donc le gouvernement iranien, qui représente l’Éxécutif, n’ont pas le pouvoir de suspendre cette peine qui concerne le Judiciaire. Seules deux personnes en Iran peuvent le faire : le Chef du Pouvoir judiciaire, M. Larijani, ainsi que le chef de la branche n°9 du Conseil suprême du pays, M. Davoudi Mazandarani. Et puis en tant qu’avocat de Mme Ashtiani, j’aurais dû être la première personne mise au courant de la décision, ce qui n’a pas été le cas. Si la suspension avait été prononcée par le pouvoir judiciaire, on me l’aurait présentée et je l’aurais tout de suite confirmée. J’ai moi même effectué cette demande de suspension à dix reprises, sans jamais obtenir aucune réponse. Ces propos ne sont que de belles paroles, face à la pression internationale. Elles n’ont pour but que de calmer l’Occident, pour arrêter les manifestations de soutien »

Les mobilisations pour Sakineh et ses codétenu-es et pour la libération de tout les prisonnier-es politique en Iran restent donc toujours d’actualité d’autres actions auront donc lieues dans les semaines a venir

APPEL A UNE NOUVELLE JOURNEE DE MOBILISATIONS ET DE MANIFESTATIONS DE SOLIDARITE INTERNATIONALE POUR SAUVER SAKINEH

Nous ne laisserons pas tomber Sakineh , Shiva et toutes nos camarades iraniennes et iraniens qui attendent d’êtres assassiné-es sauvagement par la « république » islamique de Khamenei et Ahmadinejad

Appel urgent à l’action Samedi 18 septembre :

Citoyens du monde contre le régime de flagellation et de lapidation

La République Islamique a, une fois encore, sur la base de ses sauvages lois islamistes, fouetté 99 fois Sakineh. Le régime a utilisé une photo d’une femme publiée par le London Times, supposée être d’Ashtiani, sans le hidjab, comme prétexte pour la fouetter accusée de répandre la corruption et l’indécence. La semaine dernière, le régime a menacé Sakineh d’être exécutée le dimanche 29 août. Et bien sûr, tant la condamnation à mort que la peine de lapidation restent une épée de Damoclès sur sa tête.

Sajjad a déclaré par téléphone lors d’une conférence de presse à Paris le 6 septembre qu’il était inquiet qu’à la fin du Ramadan cette semaine sa mère soit exécutée. En effet, nous sommes face à un régime islamiste sadique. Il assassine Sakineh peu à peu pour montrer qu’il continue à exister. Chaque acte de ce régime montre encore plus la profondeur de sa sauvagerie, l’absence totale de droit pour le peuple, la dimension de la misogynie du régime, l’absence de possibilité de défense pour les prisonniers, la barbarie du système judiciaire de ce régime, le caractère rétrograde de ses lois religieuses et sa soif de sang et, en même temps, son impotence totale.

Il est nécessaire de se mobiliser de toutes nos forces pour sauver Sakineh et nous lever contre le régime de lapidation et de flagellation.

Nous avons toujours dit qu’une étape efficace pour soutenir le peuple d’Iran dans sa lutte contre la « République » islamique, c’est que ce régime soit boycotté politiquement et que ses ambassades et bureaux soient fermées partout dans le monde. Depuis des années, nous avons dit que ce régime devrait être exclu de la communauté internationale, des Nations Unies, de l’Organisation Internationale du Travail et de tous les autres organismes, et n’être pas reconnu comme représentant du peuple iranien. Le moment de réaliser ces revendications est arrivé.

Le peuple d’Iran n’accepte pas qu’une tribune soit donnée à la République Islamique par n’importe quel entité ou gouvernement. La République Islamique est une honte pour l’humanité et ses dirigeants doivent être poursuivis pour 31 années de crimes quotidiens contre le peuple. Nous appelons tous les citoyens du monde à manifester le samedi 18 septembre dans toutes les villes du monde, contre la République Islamique de flagellations, de lapidations et d’exécutions. Manifestez et dénoncez ce régime. Affirmer que Sakineh doit être immédiatement et inconditionnellement libérée. La lapidation, la peine de mort et la flagellation doivent être abolies pour toujours. Demandez que ce régime de la flagellation, de la lapidation et des exécutions ne soit pas reconnu et que ses bureaux et ambassades soient fermés partout.

Déclarez que Ahmadinejad ne doit pas être autorisé à participer à l’Assemblée Générale des Nations Unies, d’y avoir une tribune comme représentant du peuple iranien. Préparez des manifestations contre le régime de flagellations, de lapidations et d’exécutions. Parlez-en à vos amis. Décidez du lieu et de l’heure de manifestations et informez-nous. Nous savons que le temps est court, mais nous devons essayer d’avoir des manifestations encore plus grandes que le 28 août. International Committee Against Stoning

http://stopstonningnow.com

Mission Free Iran

http://www.missionfreeiran.com

International Committee Against Execution

http://notonemoreexecution.org


Les dernières nouvelles de la répression qui nous sont parvenues via divers sites iraniens

-Un jeune prisonnier meurt sous la torture
dimanche, 05 septembre 2010

Une fois de plus en Iran, un prisonnier est mort sous la torture. Mohsen Bikvand, il était détenu à la prison de Gohardacht en banlieue téhéranaise, il y a perdu la vie mardi 31 août, dans la nuit.

Mohsen Bikvand avait été placé en régime d’isolement dans ce les quartiers disciplinaires de ce que les prisonniers appellent des « dog house » ( littéralement des chenils) des cellules tellement exigües que l’on peut a peine bouger dedans et ou pour certaines prison comme Karhizak on ne pouvait pas se tenir debout Mohsen avait subi la torture de matons sadiques à de nombreuses reprises. Il est mort dans la section 6 de la salle 16.

À la suite de tortures intenses, Mohsen a eu les deux jambes brisées et a perdu l’usage d’un bras. Il portait aussi des traces de brûlures. Des images de son corps torturé ont filtré hors de la prison.

D’autres témoignages

À la mi-Juin 2010, Mohsen Beikvand avait été transféré dans une cellule solitaire dans Rajai Shahr prison.

Selon les témoignages, les prisonniers enfermés dans Rajai Shahr subissent des tortures et des coups prisonniers d’autres prisonniers de Rajai Shahr ont témoignés que l’assassinat de Mohsen, avait été commandité par les autorités pénitentiaires et par le directeur de la prison en personne

En Juin 2010 le collectif Hrana avait déjà publié un rapport qui comprend un clip vidéo révélant la torture de Beikvand en prison.

La vidéo et le reportage sur le meurtre de Moshen est visible ici le régime a bien sur encore tout fait pour essayer de faire retirer la vidéo de sites comme you tube ou daily motion elles sont toutefois encore visible sur le site persian2english Diviser les prisonniers et en corrompre et en payer certains pour qu’ils fassent subir des coups et des tortures a leur codétenus (quand ce n’est pas organiser leurs meurtres) est une tactique habituelle des directeurs et des matons des prisons iranienne

http://persian2english.com/?p=11248

http://persian2english.com/?p=13924

voir aussi les rapports du site Iran human rights

http://www.ihrv.org/inf/?p=4187

Un jeune kurde iranien meurt sous la torture 6 septembre 2010

Selon un message transmis par l’agence de presse et le collectif de défense des droits humains de l’Agence Nouvelles (Hrana) – Gholamreza Bayyat, un jeune homme de Kamyaran (region du Kurdistan iranien ) qui a été arrêté par la police sur des accusations de possession de d’alcool, il est mort en détention à la suite de tortures physiques.

Sur la base des informations reçues par le collectif Hrana, le jeune homme du nom de Bayyat était recherché par la police pour possession de boissons alcoolisées. Après une convocation confiant il se rendit à la police, il a été soumis à des mauvais traitements et la torture physique qui ont abouti à une hémorragie interne et, enfin, dimanche dernier, il entra dans le coma.

Ce jeune citoyen kurde est mort après avoir été transféré à l’hôpital. Le coroner a cité une hémorragie interne du passage à tabac que la cause du décès.

Un service commémoratif pour Gholamreza Bayyat a eu lieu sous haute surveillance des agents de la vevak le 7 Septembre à Imam Hossein a la mosquée de Kamyaran.

Un an de prison pour des vidéos se moquant de Khamenei
Le régime iranien a condamné à un an de prison deux salariés et militant syndicalistes de l’usine de canne à sucre de Haft Tapeh pour « insulte » au guide suprême des mollahs Ali Khamenei.

L’agence de presse Harana a rapporté jeudi que ces deux hommes ont été condamnés parce qu’ils avaient enregistré sur leur portable un clip se moquant de Khamenei.


Le régime iranien toujours aussi cynique prétend qu’il n’y a pas d’exécutions politiques en Iran !

3 septembre 2010

La Radio Deutsche Welle a diffusé un reportage sur les récents propos du ministre des Affaires étrangères du régime iranien, comme quoi il n’y a pas d’exécutions politiques en Iran. Lundi 30 août le boucher , Manouchehr Mottaki et, ministre des Affaires étrangères des mollahs, a déclaré à l’hebdomadaire allemand Der Spiegel que, « personne en Iran n’a été exécuté pour des raisons politiques ». un mensonge de plus dans un océan de mepris

En réaction à cette énormité diffusée sur la radio Deutsche Welle mais aussi d’autres collectifs iraniens de defense des droits humains avaient rapportés qu’en juin, la Cour suprême du régime iranien a confirmé la condamnation à mort de Mohammad Ali Haj Agha’i et Jafar Kazemi

La radio allemande a ajouté que les deux hommes avaient été arrêtés après les manifestations du 12 juin 2009. « Nassim Ghanavi, qui est l’avocate de Jafar Kazemi, raconte à Deutsche Welle que son client a été arrêté en septembre 2009. Il avait auparavant purgé 10 ans de prison pour des activités politiques jusqu’en 1991. Selon Mme Ghanavi, la condamnation de son client va être appliquée et il peut être exécuté à tout moment.

La radio ajoute que les deux autres condamnés, Mohammad-Ali Saremi et Farah Vazehan, arrêtés lors d’une manifestation le 27 décembre 2009, ont également été condamnés à mort. Mme Vazehan est mère de deux enfants elle avait été arrêtée pour avoir pris des photos pendant la manifestation. Le procès de Mme Vazehan a eu lieu le mois dernier et elle a été condamnée à mort pour avoir pour avoir selon ses juges et bourreaux des « contacts avec des puissances et des groupes terroristes »


Des nouvelles de la jeune journaliste et militante des droits de l’homme Shiva Nazar Ahari et de Badrolssadat Mofidi qui risquent la peine de mort comme « Mohareb » c’est-à-dire que les juges de la dictature les ont désignés comme des « ennemis de dieux »

Mohammad Sharif l’avocat Shiva Nazar Ahari, , a exprimé sa préoccupation au sujet du procès à venir de sa cliente compte tenu de la lourde charge de mohareb (hostilité envers Dieu), qui pése contre Shiva son cas est en cours d’examen dans la même branche du « tribunal révolutionnaire » qui avait examiné le cas de Badrolssadat Mofidi également accusé d’être un « mohareb »

« je crois que la décision rendue dans le cas de Mme Mofidi est illégale meme au regard de la loi de notre pays , je suis sérieusement préoccupé par la décision de la cour compte tenu du fait que la charge initiale de mon client est « mohareb » a déclaré son avocat sur le site de la Campagne internationale pour les droits de l’homme en Iran.

Selon Sharif son avocat, l’une de ses préoccupations et une de ses principales craintes , c’est que c’est le même juge qui préside pour la branche 26 des tribunaux révolutionnaires qui est un juge connu pour la brutalité de ses verdicts ,

Mon client a été informé de trois chefs d’accusation, Une de ses charges est moharebeh,( inimitié contre Dieu), il tombe sous l’objet de l’article 186 de la loi iranienne , les autres faits qui lui son reproché sont, collusion et tentative commettre un crime de, propagande et de calomnies contre le régime, fondé sur l’article 500 de nos lois ’ai lu dossier de Shiva Nazar Ahari’s elle tombe sous le coup des mêmes accusations

la mere de Shiva a lancé également un communiqué sur le site de la Campagne internationale pour les droits de l’homme en Iran ou il est dit que :

« Shiva est dans un état moral très bas , la date d’audience de son nouveau procés lui a été annoncé intentionellement avec beaucoup de retard, La situation dans le quartier des femmes de la prison d’Evin est de plus en plus catastrophique. La plupart du temps il n’y a pas d’eau. Les conditions d’hygiéne sont déplorable et l’on sert souvent des nourritures périmées aux prisonnières

Shiva Nazar Ahari est une militante des droits humains elle a été rédactrice en chef du site du Comité des reporters des droits de l’homme. Elle a été arrêtée le 14 Juin 2009 dans son bureau. Après avoir passé 102 jours en détention, elle fut libérée le 23 Septembre 2009 après que sa famille ait versée une caution de 200.000 au cour de cette peine elle a passé 33 jours de sa détention en isolement, arrêtée pour la seconde fois le 20 Décembre 2009, elle est depuis resté en prison sans aucune explication des autorités sur les raisons de son emprisonnement, de nombreuses fois ses proches et son avocats se sont vus refuser leurs droit de . La deuxième session de son procès est dite prévue a eue lieue le 4 Septembre 2010.depuis ses proches attendent dans l’angoisse les suites des décisions de ses juges

Badrolssadat Mofidi est lui l’un des Secrétaire général de l’Association des journalistes iraniens il avait été récemment été condamné à six ans d’emprisonnement et cinq ans de privation de ses droits d’exercer son métier par la Direction générale 26 des tribunaux révolutionnaires. Comme Shiva il est condamné comme « mohareb » et sa famille et ses proches ont les plus grandes crainte sur ce qui risque de lui arriver les mois a venir

Iran : arrestation d’une avocate de prisonniers politiques

Appel international à la libération des prisonniers politiques, en particulier des femmes

Le régime iranien a arrêté dimanche l’avocate de plusieurs prisonniers politiques, Mme Nasrine Sotoudeh, à Téhéran. Déjà le 28 août, les agents du ministère iranien du Renseignement s’étaient rendus à son lieu de travail et à son domicile et lui avaient confisqué des fichiers et des biens privés. Le pouvoir judiciaire du régime l’avait accusé de collaboration contre la sécurité de l’Etat et de propagande contre le système. La encore une accusation de « mohareb » pourrait très bien tomber sur la tête de Nasrine Sotoudeh

Arrestation de l’écrivain poète Aziz Naseri

Selon les nouvelles de « Renaissance », Aziz Naseri, le célèbre poète, écrivain et traducteur kurde de la ville de Marivan a été arrêté.

Azis Naseri a été arrêté au département de l’éducation le mardi 8 septembre 2010 par les forces de sécurité du régime islamique et transféré dans un lieu inconnu. Selon la même source, les raisons de son arrestations ne sont pas encore claire, les militants sociaux considère que sa récente arrestation est simplement dans la continuité des récentes arrestations de nombreux militants culturels et littéraires au Kurdistan.

Il est important de noter que le mois dernier, Mokhtar Hooshmand et Behzad Kurdestani, militants sociaux et littéraires du Kurdistan, ont été arrêtés par les forces de sécurité du régime.

Aziz Naseri a réalisé plusieurs travaux littéraires dont la traduction des grands poètes kurdes Hemin et Darbabande Parvaneh en farsi.

________________________________________________

Cet article, publié dans Prison Iranienne, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s